L’Haïtiano-Canadien Kaytranada récipiendaire de deux Grammy Awards

La 63e édition des Grammy Awards s’est déroulée le dimanche 14 mars 2021 à Los Angeles. Une édition qui a été historique pour plusieurs tenants du trophée cette année. Parmi ces derniers, Kevin Célestin, dit Kaytranada, Montréalais d’origine haïtienne. Il a décroché les deux premiers Grammy de sa carrière. Sa chanson « 10 % » a été classée meilleur enregistrement danse électronique de 2020, son deuxième album « Bubba », meilleur album dance/électronique. 

Publié le 2021-03-16 | lenouvelliste.com

Kaytranada a décroché deux des trois trophées pour lesquels il avait été nominé en novembre 2020. En effet, le DJ et compositeur avait été nominé dans les catégories « meilleure performance, Musique électronique/ Danse » pour son titre « 10 % », composition sur laquelle la chanteuse colombienne Kali Ulchis a déposé sa voix, « meilleur artiste émergent » et « meilleur album de Musique électronique/Danse » pour son deuxième album studio baptisé « Bubba ». Il n’a loupé que celui du meilleur artiste émergent (révélation de l'année), attribué à la rappeuse Megan The Stallion.

Né à Port-au-Prince en août 1992, Kaytranada devient le premier Noir à remporter le trophée de la catégorie « meilleur enregistrement danse électronique », instauré depuis 2005. Deux récompenses qui viennent booster la carrière du musicien qui a démarré en 2010.

Par ailleurs, cette 63e édition des Grammy, qui s’est déroulée sous le signe du respect des mesures liées de prévention face à la Covid-19, a été dominée par les artistes féminines. En plus d’avoir largement été récompensées dans toutes les catégories, l’une d’entre elles a fait l’histoire. En effet, la chanteuse Beyoncé est devenue l’artiste féminine la plus récompensée de l’histoire des Grammy. Avec 28 trophées, elle égale le chef d'orchestre britannique Quincy Jones.



Réagir à cet article