Tennis - Open d'Australie 2021

Naomi Osaka en patronne, sacrée à Melbourne, se rapproche du trône

C'est fait ! Naomi Osaka en patronne, remporte, et ce sans aucune surprise, l'Open d'Australie pour la deuxième fois après 2018. Elle a été au-dessus, ce samedi 20 février 2021, face à l'inexpérimentée Américaine Jennifer Brady, trop inconstante, corrigée : 6-4, 6-3.

Publié le 2021-02-22 | Le Nouvelliste

Malgré un début de finale tendu, la Japonaise de père haïtien a su accélérer entre la fin du 1er set et le début du 2e pour aller chercher son 4e titre en Grand Chelem, son septième tournoi en carrière, en battant facilement l'Américaine Jennifer Brady : 6-4, 6-3 en 1 heure et 17 minutes. 

Naomi Osaka, qui évolue sur un nuage depuis le début de la quinzaine d'Australie, a su faire parler son expérience face à une novice à ce niveau. La 24e mondiale a commis trop de fautes (31 contre 24 pour son adversaire) pour inverser la tendance. Osaka en a profité pour réaliser le meilleur départ dans cette finale. Elle s’est même procurée une balle de 4-1, avant de voir son adversaire recoller à 4-4.

La Japonaise, assez tendue en début de rencontre, a même dû sauver une balle de break dans le neuvième jeu, avant d’aller chercher le set dans le suivant, profitant d’une baisse de régime de son adversaire qui a pourtant mené 40-15 dans ce jeu, avant de perdre les cinq points suivants et le set 6-4, en 41 minutes.

Bientôt le trône à Naomi Osaka

Si le premier set a été serré, la seconde manche a été expéditive. La Japonaise n’a jamais été inquiétée. Bien aidée par son service (73% de points gagnés derrière ses premiers services), Naomi Osaka a déroulé face à une joueuse au service en berne (45% de premières balles dans le 1er set, 48% sur le match).

La finale a été assez facile pour la lauréate qui revient toutefois de loin. Elle a ainsi sauvé dans cette quinzaine deux balles de match, contre l'Espagnole Garbine Muguruza en huitième de finale (4-6, 6-4, 7-5). Sans jouer son meilleur tennis, elle n'a pas tremblé lors des autres matches. À l'image de cette finale bien maîtrisée.

Faits anecdotiques, Naomi Osaka s’adjuge quatre des huit derniers tournois du Grand Chelem où elle s'est alignée, à savoir l'US Open 2018, l'Open d'Australie 2019, l'US Open 2020 et, donc, l'Open d'Australie 2021. À 23 ans, elle décroche un quatrième titre du Grand Chelem en autant de finales.

En somme, l'ancienne numéro un mondiale, signe un deuxième doublé : US Open - Open d'Australie, deux ans après le premier et va retrouver le 2e rang lundi, mais assurément, c'est bien elle la patronne du circuit féminin en ce moment.

Tout compte fait, Naomi Osaka devrait donc bientôt retrouver le trône qu'elle a déjà occupé pendant 25 semaines en 2019.

Le saviez-vous ?

Naomi Osaka, en remportant l'édition 2021 de l'Open d'Australie, gagne le 7e titre en carrière sur le circuit de la WTA (Indian Wells 2018, US Open 2018, Open d'Australie 2019, Osaka 2019, Pékin 2019, US Open 2020 et Open d'Australie 2021) et plus que la moitié de ses titres sont des tournois de Grand Chelem (4).

Ses derniers articles

Réagir à cet article