Le général des FAD’H Jodel Lessage apporte son soutien à Jovenel Moïse

Deuxième journée de paralysie à Port-au-Prince et dans certaines villes de province le lundi 8 février. L’opposition politique a fait choix du juge de la Cour de cassation Joseph Mécène Jean-Louis comme président provisoire de la transition pour remplacer Jovenel Moïse. La police est sur pied de guerre avec une importante présence notamment devant le bâtiment de la Cour de cassation et l’Ecole de la magistrature. Le lieutenant-général des Forces armées Jodel Lessage intervient à son tour pour dire que l’armée qu’il dirige sera fidèle au pouvoir en place.

Publié le 2021-02-09 | Le Nouvelliste

Vingt-quatre heures après que Jovenel Moïse a révélé avoir déjoué une tentative de coup d’État et un complot visant à l’assassiner, le commandant en chef des Forces armées d'Haïti (FAd'H), Jodel Lessage, publie une note de presse dans laquelle il affirme son soutien au pouvoir en place.

« Le haut commandement des Forces armées d’Haïti (FAd’H) exprime ses vives préoccupations face à l’évolution de la situation politique dans le pays découlant de la tournure dangereuse que prennent les événements à l’occasion du 7 février 2021 », lit-on dans la note de presse du général Lessage.

« Face aux débordements de certains secteurs de la vie nationale, les Forces Armées d’Haïti remobilisées entendent assumer pleinement leurs responsabilités en demeurant fidèles à leur mission constitutionnelle qui consiste à assurer la sécurité nationale, à défendre l'intégrité du territoire, l’ordre démocratique et l’État de droit », a indiqué le général.

Selon Jodel Lessage, dans cette conjoncture troublée, « les Forces Armées d’Haïti réaffirment leur détermination à respecter la Constitution et les autorités légitimes, démocratiquement élues par la population ».

Le lieutenant-général appelle la population à la sérénité en gardant confiance dans les institutions républicaines.

Rappelons que les FAd’H comptent environ 435 soldats. Un processus de recrutement pour une nouvelle classe de cadets des Forces armées d'Haïti avait été lancé l’année dernière. L'état-major des Forces armées d’Haïti (FAD’H) envisage de recruter entre 3 500 et 5 000 soldats. Selon ce qu’avait fait savoir au Nouvelliste le commandant en chef des FAD’H, le lieutenant-général Jodel Lesage, l’objectif est d’assurer une présence militaire sur tout le territoire.

Ses derniers articles

Réagir à cet article