Multi-expression, le pari de Haïti, le Printemps de l’Art

Publié le 2021-01-22 | lenouvelliste.com

La première édition du festival « Haïti, le Printemps de l’Art » s’offre une « première », une exposition, des démonstrations et des ventes à la fois de photos, de tableaux, de pièces forgées, de sculptures, de créations in situ de fresques de graffeurs, à l’École St-Joseph des Frères de l’instruction chrétienne, en face de la place St-Pierre, le dimanche 24 janvier de 10 heures du matin à 4 heures p.m., a confié Frantz Duval, le rédacteur en chef de Le Nouvelliste.

« Pour la première fois, on va mettre ensemble sculpteurs, forgerons, photographes, graffeurs et artistes peintres confirmé », a indiqué Frantz Duval, l’un des organisateurs de l’évènement « Haïti, le Printemps de l’Art », en conférence de presse à Villa Kalewès, vendredi 22 janvier 2021.

Xavier Dalencour, coordonnateur du Kolektif 509 qui, depuis 2014, expose des artistes contemporains, annonce la tenue à l’école St-Joseph des Frères de l’instruction chrétienne. Le dimanche 24 janvier, de 10 heures du matin à 4 heures p.m., d’« une exposition intitulée « Horizons multiples » qui va présenter la diversité de la création picturale haïtienne actuelle. « Nous aurons à la fois des peintres de Saint-Soleil, des peintres abstraits, le fameux forgeron Ricoeur Bruno ainsi que des peintures de différents courants. Nous espérons que le public fera le déplacement en grand nombre pour apprécier la richesse et la diversité de nos horizons, de leurs multiplicités et de leurs créativités sans limites », a confié Xavier Dalencour.

Les peintres Jean-Robert Alexis, Mario Benjamin, Clifford Bertin, Vanessa Cass, Cicéron, Lobenson Civilma, Xavier Dalancour, Damas, Levoy Exil, Jhony Jean, Anayca Louis, Daphné Meyer, Richard Nesly, Valérie Noisette, Onel, Lesly Pierre-Paul, Samdi Réginald Sénatus sont attendus le 24 janvier au premier multi-expo de Haïti, le Printemps de l’Art.

Jean Widler Pierresaint, médiateur culturel, l’un des responsables de Festi-Graffitis, engagé dans la promotion de l’art contemporain urbain, a annoncé la présence d’une quinzaine de graffeurs, dont Assaf, Adou, Freddy, Gary, Never, OliGa, Pens, Rayza, Snoopy, Tchooko, Vicky, Vlad, Youry, Zebra et 2son à l’École St-Joseph. « Ils seront quinze pour graffer autour de deux thèmes : Haïti, le Printemps de l’Art et l’écologie », a fait savoir Jean Widler Pierresaint en dévoilant les thèmes imposés qui ont été transmis aux graffeurs.

« La thématique de l’écologie est une préoccupation pour nous au sein de Festi Graffiti. Il y a une dégradation de l’environnement, une urgence climatique mondiale. A chaque fois que l’occasion se présente, il faut attirer l’attention du public sur les questions climatiques », a-t-il expliqué. Pour le public, ce sera l’occasion de rencontrer les graffeurs, de se glisser dans leur univers en pleine création, dit Jean Widler Pierresaint.

Douze photographes vont exposer et vendre leurs photos. Ils abordent des thèmes divers dans leur travail. Johnson Sabin, présente Pèlerinage, une exposition qui retrace les rituels vodou. Gadi Maciaq, lui recherche les origines. Jazzy’s explore par la photographie le lieu dit « Aux frontières de l’art et de l’amour ».

Le Kolektif K2d qui réunit les photographes Fabienne Douce, Georges Harry Rouzier, Estaīlove St-Val, Edine Célestin, Réginald Louissaint Jr., Jean Marc Hervé Abélard et Jeanty Junior Augustin expose et vend 20 tirages signés de leurs auteurs le dimanche 24 janvier.

Jean Marc Hervé Abélard présentera son exposition baptisée «Rezistans» dans le cadre de Haïti, le Printemps de l’Art #HAPA21. Jeanty Junior Augustin, photographe, présente son exposition «FEU» et Valérie Baeriswyl, la photographe suisse tombée en amour avec Haïti, présentera l’exposition « Bonne vie à deux, pour le meilleur et pour le pire ».

À côté d’eux, le forgeron Ricoeur Bruno et le sculpteur sur bois Édrice Toussaint seront en exposition vente également.

Roberson Alphonse



Réagir à cet article