"Les vraies couleurs de la dignité", pour fixer des objectifs intéressants

PUBLIÉ 2021-01-22
Sans nul doute, les vrais cinéphiles ne sont pas prêts à oublier le film "Les couleurs de la dignité" réalisé en 2006 par Vladimir Thelusma. Ce film, qui mettait en vedette des acteurs comme Blondedy Ferdinand, Paul Henry Athis, Caëlle Jean-Baptiste, a connu un succès fulgurant en faisant des heureux. Et voilà, les principaux acteurs du film récidivent ! Cette fois, ce sont les productions Athis qui réaliseront un nouveau film titré "Les vraies couleurs de la dignité", une suite de "Les couleurs de la dignité", selon les explications de Paul Henry Athis, le scénariste de ce film dans lequel vont jouer de nouveau Blondedy Ferdinand, Caëlle Jean Baptiste, Jacques Maurice et Shudson Boursiquot.


En effet, tout comme le premier film, produit par Communication Plus, le scénario de "Les vraies couleurs de la dignité" prône le chemin de réussite en Haïti par l'éducation. En entrevue à Ticket, Paul Henry Athis a dévoilé que le tournage commencera à partir de la fin du mois de janvier. "Cette première partie du tournage se réalisera à Port-au-Prince au mois de janvier, et la deuxième se fera à Miami, aux-États-Unis, à la fin du mois de mars", précise Athis, en ajoutant que les deux réalisateurs du film sont Jean-Claude Bourjolly (le réalisateur du film "Sonson") et Robinson Lauvince (réalisateur du film "Married man").

Pour ceux qui affectionnent les acteurs dans le long-métrage "Les couleurs de la dignité", ils peuvent se réjouir, puisqu'ils seront présents à nouveau dans la suite du film cette fois-ci titrée "Les vraies couleurs de la dignité". Il s'agit de Blondedy Ferdinand, Paul Henry Athis, Schudon Boursiquot, Caëlle Jean-Baptiste et Jacques Maurice. Par ailleurs, d'autres visages populaires dans le secteur culturel haïtien incarneront aussi des rôles dans ce film tels que le disc-jockey Thony Mahotière dit Tony Mix, la chanteuse Fatima Altiéri et Samuel Dameus. Paul Henry Athis fait une piqûre de rappel pour faire savoir que le cinéma est coûteux. Ainsi, le budget prévisionnel pour la réalisation de "Les vraies couleurs de la dignité" est estimé à 225 000 dollars américains, indique celui qui se passe de présentation dans le monde du cinéma haïtien.

L'un des objectifs de cette œuvre cinématographique reste fidèle à celui du cinéma en général, à savoir amuser, informer et former les gens, a laissé entendre Paul Henry Athis. Cependant, l'objectif principal de "Les vraies couleurs de la dignité", dit-il, c'est de construire une salle de cinéma en Haïti après les recettes du film. Pour ce faire, "quand on fera les projections de ce film, quand on organisera les grandes premières, ça va être des soirées de collecte de fonds", a expliqué le scénariste.

Richard Alexandre



Réagir à cet article