PHMA: Une cinquième édition placée sous le signe de la reconnaissance

PUBLIÉ 2021-01-18
Le Prestigious Haitian Music Award a tenu son gala de récompense le samedi 16 janvier 2021 dernier. Comme les années précédentes, artistes et personnalités de la communauté haïtienne de la Floride ont été honorés pour leur dévouement. Pour cette 5e édition, la pandémie liée au nouveau coronavirus a imposé une particularité : des distinctions aux travailleurs essentiels. En effet, ceux qui ont durement combattu dans la bataille contre cette maladie ont aussi vu leurs efforts récompensés. Cette soirée dont l'accès au public a été exceptionnellement réduit s’est déroulée avec beaucoup d'émotions, avec des témoignages sur la gestion de la maladie par des professionnels de santé.


L'équipe du PHMA a réussi à tenir une de ces meilleures éditions malgré la pandémie du coronavirus. Ceci en termes de timing et d’organisation aussi. Les restrictions liées à la Covid-19 ont peut-être aidé à une meilleure gestion. La séance photos red carpet qui précède généralement la cérémonie a eu lieu indoor cette fois-ci. La raison en est simple, le PHMA a changé de local. Ce coup-ci, c’est la conférence-room du Stadium Hotel à Miami Garden qui a accueilli l'événement. Décorée en or et noir pour l’occasion, avec plus d’une dizaine de tables disposées cà et là de manière à garantir la distanciation sociale, la salle rappelait particulièrement une grande réception. Et de fait, avant que la remise des trophées ne soit entamée, le public a été invité à passer à table. 125 personnes étaient réunies pour l’occasion.

L'équipe de l’Award a cependant gardé l’habitude de marier prestations et remises de trophée. Soulignons les prestations de la chanteuse Mai qui a chanté les hymnes nationales haïtienne et américaine au début de la cérémonie et la chanson “W ale” de Rutshelle. La jeune dame sait communiquer des frissons et susciter de l'émotion avec sa voix. 

Revenons à l'objectif principal de la soirée qui était d’honorer les frontline workers et nos artistes. Ce fut, vous vous en doutez, la majeure partie de la soirée. Si toutes les personnes ayant raflé les titres n'étaient pas présents pour la cérémonie, majoritairement à cause de la pandémie, celles qui étaient présentes ont fait preuve de reconnaissance de l’honneur qui leur a été octroyé. Le passage émouvant du photographe de l'année d'après l’organisation PHMA, Ricardo Saint-Cyr, lequel a perdu ses parents la Covid-19 et le discours de l'infirmière Pauline Magiste Louis furent les moments forts de cette 5e édition du PHMA. Le premier a éclaté en larmes en recevant son trophée. Il expliqua par la suite que ses parents, qui vivaient à New York, sont décédés des causes de la pandémie. La deuxième a expliqué avec doigté l’importance d’une telle distinction. “Le vaccin n’est pas un remède, mais il aidera à sauver des vies [...] Compter autant de morts tous les jours comme nous le faisons en ce moment ne peut continuer [...] Au cours de ma carrière d'infirmière, jamais je ne suis sentie aussi impuissante qu’au début de la pandémie”, indique-t-elle tout en prêchant le respect des mesures de sécurité et en spécifiant avoir pleuré comme un bébé le premier jour où elle devait soigner un patient atteint de Covid-19, car absolument rien n’avait soulagé et sauvé ce dernier. 

Parmi les membres de personnel de santé honorés : Dr Joseph Durandis, Cyndy Amisial, Pamela Roberts, Nadine Hilaire, Pauline Magiste, Vladimir Laroche, officer Joe Antoine, Marie, Guerline Paul, Paulette LaForeste-Tyle ainsi que les chanteuses Isemylee Camille, Anna Pierre et Virginia Mahotiere-Louis (NIA), pour ne citer que ceux-là. Des distinctions attribuées aux artistes, nous citerons le groupe Zafem dont le clip "Savalou" a été classé clip de l'année. Réginald Cangé et Dener Ceide étaient présents pour l’occasion. K-dilak,qui a été désigné meilleur artiste masculin de l'année, T-Ansyto est le Best Record Producer ; ces deux trophées ont été récupérés par Florence El Luche. Mass Konpa a raflé le trophée de la meilleure performance en ligne de l'année, Wadner Joseph et Maestro Jolicoeur ont récupéré leur trophée. Pour les autres, on cite aléatoirement Darline Desca, artiste féminine de l'année, le groupe Ekip (Grande première online de l'année). 

Si la cérémonie du PHMA s’est bien déroulée cette année, quelques manquements sont à souligner, notamment dans la programmation. Un dj qui n’arrive pas trouve la version instrumentale d’une chanson pendant 10 minutes, cela fait tache sur le professionnalisme de toute l'équipe. Des grésillements au niveau de la sonorisation. Aussi, il aurait fallu penser à une estrade pour les gagnants et les ceux qui allaient performer : un public assis au même niveau que ceux appelés à monter au-devant de la scène, cela cause toujours des soucis. Mais bravo pour les changements et les mesures de sécurité pour prévenir la Covid-19.

Signalons par ailleurs que l'initateur de du PHMA, Kerby Léveillé, a été distingué par Anna Pierre, et que Réginald Cangé, né un 18 janvier, a eu droit à une jolie séance de souhaits et de chants de la part d'artistes présents et du public... un peu en avance.

La liste complète des gagnants comme fournie par l’organisation du PHMA :

Frontline Workers

Dr Joseph Durandis
Cyndy Amisial
Pamela Roberts
Nadine Hilaire
Pauline Magiste
Officer Joe Antoine
Marie Guerline Paul
Marteng L.Adolphe
Omar Velves
Emmanuelo Fleurimont
Paulette LaForeste-Tyle
Isemylee Camille
Norma Toussaint
Raymond Jouissance
Marie Candee Duvercy
Berline Blaise
Anna Pierre
Sandra Claude
Blandine Sesin
Serge Lefre Alexandre
Virginia Mahotiere-Louis
Vladimir Laroche

Artistes

T-Ansyto (Record producer)
Athelet St Fleur (Online entertainer)
Arly Larivière (Online performance)
Philippe Jasmin (Event promoter)
K-Dilak (Male artist)
Ekip band (Online premiere)
Klass (Most successful online performances)
Guy Wewe (Online broadcaster)
Zafem - "Savalou" (Music video )
Darline Desca (Female artist )
Mass Konpa (The most-viewed live streaming)
TonyMix (Hit Rabòday)



Réagir à cet article