Vague de manifestions en vue: la police, en état d’alerte, rappelle les devoirs et se fend d’un interdit

Publié le 2021-01-14 | Le Nouvelliste

À quelques heures du début, ce vendredi 15 janvier, d’une série de manifestations à Port-au-Prince et dans des villes de province à l’instigation de l’opposition pour « signifier au président Moïse la fin de son mandat le 7 février 2021», la Police nationale d’Haïti se fend d’un rappel des droits et des devoirs des manifestants et dégaine une interdiction de manifestation sur le boulevard Toussaint Louverture conduisant à l’aéroport, une route internationale.

Le directeur général de la PNH, Léon Charles, dans une circulaire rendue publique ce jeudi, a rappelé « l’adéquation entre droits et devoirs, les limites de libertés de tout citoyen voulant s’exprimer sur la voie publique,  au regard des articles 16-1, 17 et 31-2 de la Constitution » et interdit toute manifestation sur « le boulevard Toussaint Louverture, conduisant à l’aéroport international », « une route internationale ». « La direction  de la PNH invite à nouveau les chefs de file et les manifestants à se courber aux prescrits de la loi, notamment la notification, la date et l’heure, la soumission du parcours de la manifestation », lit-on dans cette circulaire du directeur général de la PNH.

À moins d’un changement d’itinéraire, le syndicat de la Police nationale d’Haïti (SPNH-17) bravera dimanche 17 janvier l’interdiction du directeur général de la PNH. La marche de ce syndicat pour  « exiger  de meilleures conditions de travail et de vie » pour les policiers et le personnel administratif » « débutera au carrefour de l’aéroport en passant par le boulevard Toussaint Louverture, l'avenue Maïs-Gaté, carrefour Gérald Bataille, carrefour Rita pour terminer à Clercine devant les locaux de la direction générale de la PNH », selon la notification envoyée à Paul Ménard, DDO/PNH le 13 janvier et reçue le jour même.

Aussi, avant cette circulaire, le comité de mobilisation citoyenne pour le respect de la Constitution, mis en place par une frange de l’opposition, a signifié au DDO/PNH, Paul Ménard, la tenue de la manifestation du 15 janvier de 8 heures a.m. à 7 heures p.m., « pour exiger l’application de l’article 134-2 de la Constitution et la mise en place d’une transition de rupture au plus tard le 7 février 2021 » et informe que l’un des points de rassemblement est le carrefour de l'aéroport, intersection de la route de Delmas et du boulevard Toussaint Louverture qui mène à l’aéroport.

Par ailleurs, la PNH est en état d’alerte maximum. « Tout le personnel policier est placé, du 15 janvier au 15 février 2021, en état d’alerte maximum sur tout le territoire de la République »,  a ordonné le directeur général de la PNH, Léon Charles, à l’inspecteur général en chef et aux directeurs centraux et départementaux, le 13 janvier 2021. Hormis les cas de maladie, Léon Charles ordonne « l’annulation de tous les congés pour qu’un effectif suffisant soit disponible en permanence dans toutes les structures de police ».

Ses derniers articles

Réagir à cet article