Opérations policières à Village-de-Dieu, Léon Charles fait le point sans faire de bilan

Publié le 2020-12-07 | Le Nouvelliste

Plusieurs unités de la Police nationale d’Haïti sont intervenues dans la nuit de jeudi à vendredi à Village-de-Dieu afin de déloger l’un des plus puissants gangs du pays, Baz 5 Segonn. Ces d’individus armés ayant à leur tête le nommé Izo s’adonnent à des actes d’enlèvement suivis de séquestration puis de libération contre rançon depuis plusieurs semaines. Des tirs à l’arme automatique ont été entendus durant de très longues heures. En début d’après-midi, Léon Charles, directeur général de la police nationale d'Haïti, a fait le point sur le déroulement de l’opération.

Le numéro un de la PNH a fait savoir que cette opération illustre la nouvelle orientation que prend l’institution sous sa direction. Il a également précisé que l’opération est en droite ligne avec la mission de la PNH qui est de protéger et servir. « Depuis quelque temps, des bandits armés prennent le malin plaisir de perturber les activités régulières de la population. Ces derniers prennent des quartiers en otage. Sous mon commandement, depuis quelque temps, la police est en train d'emprunter une autre direction. La PNH est en train d’assumer ses responsabilités pour protéger et servir la population. C’est dans cette logique que nous menons des opérations partout à travers le pays. Nous avons l’autorité sur tout le territoire national. C’est pourquoi nous sommes entrés à Village-de-Dieu où depuis des bandits kidnappent et séquestrent des membres de la population», a fait savoir M. Charles. 

À en croire le directeur général de la PNH, Village-de-Dieu est désormais sous le contrôle des forces de l’ordre. « Nous y sommes entrés. Nous les avons pourchassés. Nous allons rester à Village-de- Dieu jusqu’à ce que la zone soit débarassée des bandits », a-t-il poursuivi. 

Léon Charles a promis de mener des actions similaires dans d’autres quartiers. « Nous allons poursuivre ce travail durant tout le mois de décembre, ce, afin que la population puisse vaquer à ses occupations à l’approche des fêtes de fin d’année », a-t-il confié, indiquant qu’il ne va pas tolérer que le centre-ville de Port-au-Prince soit considéré comme une zone de non-droit.

Interrogé sur le bilan des opérations, le patron de la police est resté très mystérieux. On ignore si des bandits ont été tués, blessés ou interpellés. Difficile de savoir le nombre d’armes saisies. On ne sait pas s’il y a eu des policiers blessés. « Je ne vais pas faire de bilan. La population fera le bilan lors des fêtes, quand elle pourra sortir dans les rues. Nous allons faire des efforts pour être plus présents dans les rues afin de rassurer la population », a-t-il promis.

Par ailleurs les propos du DG faisant croire que la police a pris le contrôle de Village-de-Dieu contrastent avec des images qui circulent sur les réseaux sociaux. En effet, des chefs de gangs de cette zone lançaient des live sur les réseaux sociaux au moment où des tirs nourris de la PNH retentissaient. De plus, des bandits armés ont été remarqués dans la zone en milieu de journée circulant sans être inquiétés. Interrogé à cet effet, Léon Charles, d’un ton rassurant, a réitéré que tout était sous contrôle. « Il peut y avoir des hommes armés dans la zone. Ils avaient pris la fuite au moment de l’opération. Ils se sont jetés dans la mer. La police a sa propre stratégie pour reprendre le contrôle total de Village-de-Dieu le plus tôt possible », a-t-il déclaré. 

Ses derniers articles

Réagir à cet article