Prêts pour un décembre des plus lit ?

PUBLIÉ 2020-11-23
Alléluia !!! 2020 touche à sa fin. Et aussi compliquée que fut l'année, nous allons grandiosement fêter son terme et l'arrivée de la prochaine. Avec tout ce qui se trame de par le monde et également chez nous en Haïti, pandémie et insécurité, la logique veut que nous célébrions avec faste notre présence en ce bas-monde.. Nos promoteurs et nos artistes, eux, l’ont bien compris. Tellement qu’un calendrier des différentes activités prévues entre décembre et début janvier pourrait déjà être élaboré. Coup d'œil sur ces groupes et artistes qui promettent de célébrer avec nous ces fêtes de fin d'année.


Il serait de mauvais goût de commencer cet article par un autre groupe que celui du moment : Enposib. Que vous l’aimiez ou non, c’est le groupe du moment. Tellement qu’il est demandé à certains de mettre leur uniforme et de suivre la jeune formation musicale. Oui, oui, leur album "Kamasootra" a un succès foudroyant. Le groupe a pris le risque de sortir son album à une période nous ne nous y attendions pas du tout. Vrai ? Covid-19, etc. Le risque a payé. Enposib est affiché partout. Pour les fêtes de fin d'année, la bande a Medjy a déjà plus d’une trentaine de dates dans son schedule. Si w pa danse djaz ou, se pa fòt yo.

Comme pour Enposib, le calendrier de Tonymix est chargé. “Depuis 2010 jusqu'à aujourd’hui, mon agenda est toujours chargé du 1er au 31 décembre”, explique l’homme derrière le tube "Lave lè a". Le dj en profite pour remercier ses fans, ses sponsors, les médias et le public en général. Selon lui, pour les fêtes de fin d’année, "les fêtards sortiront en grand nombre. Des membres de la diaspora feront le déplacement. Oui, l’insécurité fait rage, mais nous avons toujours connu des périodes pareilles. Et des trêves ont été observées par le passé en période de fêtes”, soutient l'artiste en martelant que les festivités seront belles. Tony Mix spécifie toutefois qu’il faudra être prudent, compte tenu du climat d’insécurité. Il croit que ce dernier aura un impact sur certaines personnes, mais la majorité de ceux qui le peuvent sortiront. "Moun toujou enjoy yo pandan desanm. C’est à l’État de faire le nécessaire, et ceci le plus vite possible, pour que les fêtes puissent bien se dérouler”, explique le dj.

Darline Desca fait partie des artistes à ne pas avoir chômé cette année. Tout au moins, elle a pu se rattraper de l'épisode Covid au pays. Du haut de son tube "M pa kyè" réalisé en collaboration avec Roody Roodboy, la chanteuse surfe sur une vague grandissante de succès et se produit partout au pays. Également contactée, elle répond tout de go que son agenda est full. “Mon calendrier est rempli jusqu’au 4 janvier. Je me produis à travers tout le pays. Évidemment, certaines dates peuvent être modifiées et une ou deux dates ne sont pas encore réellement décidées, mais d’un point de vue général, mwen full”, nous informe-t-elle en soulignant que son décembre s’annonce vraiment pas mal. La chanteuse souhaite que des solutions soient trouvées à ce climat de peur qui plane sur le pays. "Il faut des solutions, car les gens ont peur ; il faudrait aussi que les membres de la diaspora puissent rentrer chez eux. J’en connais qui voudraient tellement passer les fêtes chez eux. Ce qui serait bien pour le secteur culturel, pour tout le monde quoi”, répond la voix de “Pic Makaya”.

C’est le même constat chez Kreyòl La. L’agenda du groupe est rempli. Cependant, son leader, T-Jo Zenny, a exprimé une certaine inquiétude en ce qui a trait à la Covid-19. C’est d’ailleurs la première des personnalités à qui nous avons parlé qui fait référence à la pandémie. “La recrudescence du nouveau coronavirus aux États-Unis m’inquiète un peu. J’ai peur que les membres de la diaspora ne viennent avec et la propagent au pays”, mentionne le chanteur du groupe. Il rassure tout de même ses fans, en les informant que l'album tant attendu sera dans les bacs.

Roody Roodboy, non plus, n’est pas en reste. L’artiste nous a confié n'avoir aucune soirée de libre pour les fêtes à venir. "Les activités sont toujours alléchantes pour la fin de l'année au pays. De nombreux promoteurs ont planifié des soirées avec des artistes internationaux. Il y a également de très belles affiches, pas seulement les miennes, mais aussi avec des groupes comme Enposib ou Kreyòl La qui a annoncé un nouvel album", explique-t-il. Il croit cependant que nous avons perdu l’esprit de Noël depuis un moment déjà. Tout en étant satisfait de son planning, l’artiste exprime son désarroi face au climat d'insécurité. "Le climat d'insécurité a déjà causé le renvoi de plusieurs activités. Manifestations inattendues, situations de tensions... cet état de fait dérange beaucoup. Pas seulement le secteur culturel, mais l’ensemble de la société, indique-t-il, en mentionnant les risques que les artistes encourent en travaillant la nuit par ces temps. Il espère que les forces de l’ordre feront tout leur possible pour progressivement ramener le calme. 

Je vous parlais tantôt des artistes de renommée mondiale qui se produiront en Haïti cette fin d’année. On en connaît déjà cinq : Burna Boy, Beenie Man et Chris Martin, Vegedream ou encore Rotimi. Burna Boy est certainement le premier à avoir été annoncé. Plus qu’un chanteur, l’artiste est un militant ! Un artiste engagé dans de nombreuses batailles. Mais surtout qui choisit son combat. Il défend du bec et des ongles son continent, l’Afrique et la race noire ; un coup sur ces récents clips suffisent à en avoir le cœur net. Les faits énoncés plus haut font de sa visite et de sa performance en Haïti un événement historique à bien des égards. Cette visite est d’autant historique que le chanteur fait partie des plus en vue sur la planète. Imaginez-vous qu’il a refusé une performance à Coachella, un des plus grands festivals aux USA, et a accepté de performer chez nous. Génial, non ?! Burna Boy c’est aussi des hits planétaires comme “One the low”, “Ye”, “ Monsters” “Wonderful”, pour les plus récents.

Rotimi sera aussi en Haïti pour les fêtes. On l’a détesté dans "Power", c’est qu’il est pas mal comme acteur, mais c’est le chanteur qu’on adore. Qui ne connaît pas “Love Riddim”, son titre phare au pays, ou alors “In my bed”. J’en connais qui ne dorment pas tant elles ont envie de voir les muscles de Monsieur de près. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si vous ne connaissez pas encore toutes ses chansons. Vous avez jusqu’au 28 décembre pour vous rattraper. 
 

Il y a aussi Vegedream qui sera chez nous le 26 décembre. Le rappeur français qui a beaucoup chanté en collaboration avec Dadju et Joe Dwèt File qui sont tous deux déjà venus en Haïti performera pour le plaisir de ses fans haïtiens. Vegedream est principalement connu pour avoir interprété la chanson Ramenez la coupe à la maison, après la victoire de l'équipe de France de football lors de la Coupe du monde de football 2018.

Plus besoin de présenter Beenie Man ! Le Jamaïcain se passe de présentation, surtout pour les amoureux du dancehall. C’est à l’événement annuel Afro Reggae qu’il se produira. Activité qui verra la performance de Chris Martin. Ce dernier a gagné la version jamaïcaine de Digicel Stars en 2005. Depuis, il s’est appliqué à conquérir le monde avec sa musique. Il sera là sur la terre de Jean-Jacques Dessalines. Encore que cette liste n’est pas exhaustive, à cause de l’impossibilité de certains artistes de se produire en terre étrangère. Ils viendront peut-être nous voir.

En attendant, soyez intelligents dans la planification de vos sorties !



Réagir à cet article