Les États-Unis d’Amérique se préparent-ils à des élections à l’haïtienne…

Publié le 2020-10-28 | Le Nouvelliste

La photo a fait le tour des réseaux sociaux. Des magasins de la capitale américaine ont entrepris de se protéger en prévision de possibles troubles violents après les élections du 3 novembre prochain. Des commerçants se barricadent à Washington ils craignent que leurs entreprises soient  vandalisées, pillées ou brûlées

Ces élections doivent départager Donald Trump et Joseph Biden. Le premier, homme d’affaires, figure iconique des médias américains, est le président en fonction depuis 2016. Le second, est sénateur depuis 1973 avant de devenir pendant huit ans vice-président de Barak Obama.

Dans une lecture normale, ce sont deux membres éminents de l’establishment américain qui s’affrontent. Il n’y a parmi eux aucun révolutionnaire, aucun ennemi radical de l’ordre établi ni aucun empêcheur de tourner en rond.

En temps normal, ces deux septuagénaires ne devaient inspirer que sourires polis et compliments pour leur courage. Briguer le poste le plus difficile au monde demande beaucoup de qualités.

Et pourtant, l’Amérique a peur, le monde aussi.

Si l’homme d’affaires Donald Trump décroche un deuxième mandat, on se demande de quelle manière il va se prendre pour bousculer le monde et la société américaine. En quatre ans, il a ignoré les convenances et tracé son propre chemin à coups de tweets.

Si Joe Biden est élu, certains craignent les représailles des partisans les plus excités de Trump et des affrontements. Il y a aussi beaucoup d’incertitudes sur comment Biden va gouverner les États-Unis d’Amérique qui ont pris un tournant avec Trump en quatre ans.

Plus que le temps de la gouvernance, c’est déjà le temps compris entre la promulgation des résultats jusqu'à la prestation de serment qui inquiète. Que va-t-il se passer à partir du 3 novembre si aucun des candidats ne remporte l’élection avec une marge confortable pour asseoir une victoire sans appel ?

Est-ce devant les tribunaux, État par État, à tous les échelons, pour finir devant la Cour suprême que les contestations vont être jugées ? Le prochain président américain sera-t-il connu après des résultats proclamés ou émergera-t-il d’une décision de justice ?

La dernière fois que des candidats de l’élection aux États-Unis ont été jusque devant la Cour suprême pour se départager, c’était en 2000.

La bataille entre George W. Bush et Al Gore était dure mais policée. Un fils de président et ancien gouverneur affrontait alors un ancien sénateur et vice-président sortant. Les avocats avaient fait le travail. Le peuple était resté devant les émissions de nouvelles.

Vingt ans plus tard, les partisans des deux camps sont déjà dans les rues bien avant le scrutin. Ils sont chauffés à blanc. Armés pour certains d'entre eux. Les réseaux sociaux ont pris beaucoup de la place des médias traditionnels.

Et le président en poste, candidat à sa propre réélection, dénonce à l’avance des fraudes électorales.

Le décor est planté pour que les États-Unis connaissent des élections contestées et un résultat disputé.

Les élections américaines suivront-elles le scénario d’élections haïtiennes en 2020 ? Tout le laisse croire.

Ce ne sera ni l’Organisation des Nations unies, ni l’Organisation des États américains (OEA), ni aucun État ami qui mettra tout son poids dans la balance pour décider du vainqueur. 

Sauf si un jour on découvre qu’une puissance avait orienté le jeu électoral par des manipulations informatiques…

Déjà que les votes des électeurs n’ont pas le même poids dans le système électoral américain…

On dirait vraiment une histoire haïtienne.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".