17 octobre : une manifestation de l’opposition dispersée par la PNH à Port-au-Prince

Publié le 2020-10-19 | Le Nouvelliste

La manifestation de l’opposition, réunissant plusieurs centaines de participants le samedi 17 octobre, a été dispersée par la police au niveau de Delmas 65. La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule peu après qu’un participant a été blessé par balle. On ne connaît pas encore l’identité de la victime. On ne sait pas non plus si son pronostic vital est engagé. Par ailleurs, des civils armés ont été remarqués à Delmas 95. Cette zone est réputée proche du pouvoir en place.

Des leaders de l’opposition, regroupés au sein d’une nouvelle structure dénommée « Direction de l’opposition », avaient appelé à la mobilisation ce 17 octobre, ce, pour exiger le départ du président Jovenel Moïse. En début de journée, des barricades de pneus enflammés ont été remarquées dans plusieurs endroits de la zone métropolitaine. 

La manifestation a débuté peu avant 10 heures. Plusieurs groupes de manifestants ont fusionné au niveau du carrefour de l’aéroport. André Michel, Nènel Cassy, Paul Denis, Rony Timothée, entre autres, ont été remarqués sur le parcours. Pour André Michel, la manifestation de ce samedi est la preuve que « le peuple est de retour ». « Nous avions prédit qu’il y aurait une journée de mobilisation nationale. Il est clair que le peuple est de retour. Il est de retour dans le combat politique. Le gouvernement pensait que le peuple ne pouvait pas relancer la bataille, que l’opposition était affaiblie. C’était à tort. Nous sommes en route vers la transition, vers le procès PetroCaribe, vers la conférence nationale et vers la nouvelle Constitution. Il n’y aura pas d’élections avec Jovenel Moïse au pouvoir, ni de cohabitation. Son mandat constitutionnel prend fin le 7 février 2021, mais le peuple ne veut pas attendre cette date», a-t-il déclaré. 

Rony Timothée croit, lui aussi, que Jovenel Moïse doit partir avant le 7 février 2021. « Avec Jovenel Moïse comme président, on n’a pas construit d’universités. Mais les gangs se sont multipliés. C’est pour cela que nous sommes dans les rues. Nous voulons sa démission. Il ne doit pas attendre le 7 février 2021 pour ne pas provoquer de « dechoukaj ». Le peuple est déterminé à en finir avec ce régime le plus tôt possible », a-t-il fait savoir. 

Pour sa part, Paul Denis, de INIFOS souligne que le peuple est fatigué de Jovenel Moïse comme président. « Son mandat va prendre fin le 7 février 2021. Il ne pourra même pas bénéficier d’un jour de plus. Le peuple ne se laissera pas intimider. Il va continuer à exiger son départ jusqu’à obtenir gain de cause », a fait savoir l’ancien ministre de la Justice de René Préval.

L’opposition rejette le nouvel appel au dialogue de Jovenel Moïse 

Après avoir déposé une gerbe de fleurs au MUPANAH ce samedi, en hommage à Jean-Jacques Dessalines, Jovenel Moïse a réitéré son appel au dialogue. « L’incapacité à résoudre nos différends politiques a abouti à l’assassinat du fondateur de notre patrie, engendrant comme résultat un pays divisé. Aujourd’hui, le passé nous invite à agir autrement pour régler nos divergences. C’est le meilleur hommage à l’Empereur Dessalines », a écrit le président sur Twitter.

Interrogé sur ce nouvel appel au dialogue, André Michel a écarté cette possibilité. « Jovenel Moïse ferait mieux de faire ses bagages pour quitter le Palais national. Son mandat arrive à terme dans trois mois, mais le peuple n’attendra pas trois mois pour exiger son départ », a-t-il dit. 

Nènel Cassy, de son côté, souligne que Jovenel Moïse lance des appels au dialogue à chaque fois qu’il sent sa présidence menacée. « Nous n’allons pas écouter les annonces, ni les promesses ou demandes de Jovenel Moïse. Il ne dit jamais la vérité. Il faut écouter le peuple qui veut une autre équipe et un autre système », a fait savoir l’ex-parlementaire. 

Dispersée par des agents de la PNH, la manifestation n’a pas pu atteindre Pétion-Ville ni le centre -ville de Port-au-Prince comme prévu. Des manifestants ont tenté d’incendier une station d’essence à Delmas 63 et une maison à Delmas 67.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".