Les Etats-Unis pressurent Jovenel Moïse et humilient Haïti

Publié le 2020-10-15 | Le Nouvelliste

Mercredi, une délégation américaine de très haut niveau était de passage en Haïti. Il n’y a pas eu de rencontre officielle avec le président Jovenel Moïse si l’on s’en tient à la communication des responsables des deux pays. Des aides et des dons sont promis. Cette même délégation s’est rendue en République dominicaine et a signé des accords pour des investissements de l’ordre de deux milliards de dollars, a annoncé le président Luis Abinader.

Ce jeudi, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a une nouvelle fois appelé à la tenue des élections législatives aussitôt qu’il sera techniquement possible de les faire et a indiqué avoir compris que le secrétaire de l’OEA, Luis Almagro a appelé à ce qu’elles se tiennent d’ici à fin du mois janvier 2021.

 « @SecPompeo: Pour le moment, les élections législatives en #Haïti sont en retard. Nous continuons à lancer un appel pour que des élections aient lieu aussitôt qu'elles seront techniquement réalisables », lit-on dans un tweet de l’ambassade des Etats-Unis, jeudi 15 octobre 2020.

« Nous comprenons que le secrétaire général de l’OEA a appelé à la tenue de ces élections d’ici à la fin de janvier », peut-on entendre déclarer Mike Pompeo dans une vidéo de 13 secondes postée avec ce tweet.

Dans une correspondance en date du mardi 26 août 2020 adressée au président de la République, Jovenel Moïse, dont une copie était parvenue à la rédaction du Nouvelliste, le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, avait sommé le chef de l’État d’organiser les élections législatives au plus tard à la fin du mois de janvier de l’année prochaine.

 « Il est impératif d’organiser les élections législatives au plus tard à la fin du mois de janvier de l’année prochaine pour restaurer, en toute sérénité, un Parlement fonctionnel puis, le moment venu, de respecter les échéances électorales afin de procéder au transfert démocratique du pouvoir exécutif », avait écrit le secrétaire général Luis Almagro au président Moïse.

Le tweet de Mike Pompeo intervient vingt-quatre heures après le passage d’une délégation de haut-niveau, présidée par Adam Boehler du "Developpement Finance Corporation".

Adam Boehler a annoncé la possibilité de mettre entre 20 et 100 millions de dollars à la disposition d’Haïti, lors d’une conférence de presse à l’ambassade américaine, le mercredi 14 octobre 2020.

Cependant, en République dominicaine, Adam Boehler a signé avec le président dominicain, Luis Abinader, un accord de coopération pour financer à hauteur de 2 milliards de dollars américains des projets privés qui vont créer des milliers d’emplois, selon un tweet posté sur le compte du président dominicain.

« Nous sommes une organisation qui pèse 60 milliards de dollars. Nous investissons dans des pays en développement à travers le monde. Nous nous concentrons sur la création d’emplois. C’est notre première priorité. Mon objectif en Haïti est d’identifier des projets créant des emplois pour augmenter le niveau de revenu de la population du pays », avait indiqué Adam Boehler, en conférence de presse à l’ambassade Américaine en Haïti.

« Nous venons de terminer une discussion avec des banques sur un programme de crédit. Nous avons un focus sur le crédit aux femmes. Nous avons pu déterminer qu’investir dans les femmes est un meilleur investissement parce qu’elles paient mieux que les hommes », a poursuivi Adam Boehler, qui a souligné l’importance de la délégation qu’il conduit.

« Je suis là avec des délégués séniors de six agences américaines. C’est la première fois que les Etats-Unis envoient une délégation avec des représentants d’autant d’agences en Haïti. Pourquoi nous faisons cela ? Notre mandat est d’investir dans le développement à côté de nos alliés. Nous avons rencontré le secteur privé en Haïti », a expliqué ce haut fonctionnaire américain qui s’est exprimé sur les enjeux des élections législatives à venir en Haïti.

Roberson Alphonse

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".