Jovenel Moïse met en exergue le côté protectionniste du budget 2020-2021

Publié le 2020-10-08 | Le Nouvelliste

Quand le président Jovenel Moïse aborde, dans son discours, la question relative au budget 2020-2021, lors de l’ouverture de « Les journées de l’économie », vendredi écoulé, au centre de convention et de documentation Antonio André, c’est le côté protectionniste qu’il a mis en exergue. Sans le dire, le chef de l’État fait allusion à l’article 25 du décret relatif au budget 2020-2021. Suivant cet article, les droits de douane sur les farines de céréale des positions tarifaires (11010000, 11022000, 11029000)  sont fixés au taux de 50%. C’est pareil pour les pâtes alimentaires des positions tarifaires (19021100, 19021900, 19022000, 1902300), les sauces tomates et autres produits dérivés (de ketchup, et autres sauces tomates) des positions tarifaires suivantes (07020000, 20021000, 20029011, 20029019, 21032000) et les produits à base de céréales obtenus par soufflage ou grillage de la position tarifaire (19041000).

Pour les jus de fruit de la position tarifaire (20091100) à la position tarifaire (20099019) sauf la position tarifaire (20095000), les dentifrices de la position tarifaire (33061000) et  les autres préparations pour sauces et sauces préparées, condiments et assaisonnements, composés de la position tarifaire (21039000), les droits de douane sont fixés respectivement à 30%, 10% et 40%.  Dans les articles suivants du budget : 26, 27 et 28 le gouvernement modifie les droits d’accise sur le tabac (produits de tabac bruts et finis), les alcools (toutes les boissons alcoolisées), les boissons non alcoolisées (sauf eau, eau minérale, glace, neige) qui se calculent respectivement aux taux de 50%, 20% et 10% de leurs valeurs en douane.

« Les droits d’accise sur le tabac, les produits de tabac bruts et finis fabriqués localement sont calculés au taux de 15%. Les droits d’accise sur les alcools et toutes les autres boissons alcoolisées fabriqués localement sont calculés au taux de 6% sur le prix ex-usine. Les droits d'accise sur la sauce tomate conditionnée ou non pour la vente au détail, le ketchup et autres sauces tomates des positions tarifaires (20029011, 20029019, 2103200) sont fixés au taux de 15% », lit-on dans le budget.

« Un pays ne peut pas seulement se reposer sur les importations », a affirmé Jovenel Moïse, soulignant que les systèmes d’irrigation à énergie solaire installés dans le pays, ce n’est pas sans raison. Ces installations, selon le président, visent à encourager la production des fruits qui peuvent subir des transformations. « Pourquoi faut-il importer, des tomates, des sauces tomates, des concentrés de tomates ? Il faut seulement deux mois et demi pour produire la tomate et un temps assez court pour la transformer », s’interroge Jovenel Moïse, déplorant les pertes constatées sur les marchés lors de la saison de tomate quand les paysans n’arrivent pas à écouler tous leurs produits.   

Pour les acteurs du secteur privé qui ont choisi d’implanter leurs usines dans le pays, le président a souligné qu’il existe des instruments financiers intéressants qui leur permettent d’avoir accès au crédit à un taux compétitif dans le cas où ils voudraient augmenter leur capacité de production. « Nous voulons encourager la création des industries en Haïti, c’est la raison pour laquelle nous prenons ces décisions dans le budget. Il y a beaucoup de gens qui n’apprécient pas ces décisions. Nous encourageons les importateurs à se mettre ensemble pour qu’ils puissent se convertir en des groupes de producteurs. C’est la raison pour laquelle nous voulons électrifier toutes les communes du pays. Une fois que les installations électriques prennent fin, nous allons baisser le prix du kilowatt/ heure  pour les industriels », a indiqué le locataire du Palais national.

Jovenel Moïse dit désapprouver le fait qu’une usine qui fabrique de la farine  dans le pays n’arrive à utiliser que 20% de sa capacité à cause de la contrebande et de l’importation d’autres farines.    

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".