Louis Bertony, prix d’honneur Jean Bonicel en France

Publié le 2020-10-01 | lenouvelliste.com

Pour ses trois poèmes intitulés «Désir», «Fils d'humanité » et «Je veux croire encore», le dimanche 27 septembre 2020, Louis Bertony a reçu la mention d’honneur de la 36e édition du prix Jean Bonicel en France.

« C'est avec le cœur en joie que j'ai appris la nouvelle. Voir son œuvre distinguée par un jury habitué à lire des œuvres de haut niveau littéraire, cela au moins confirme le talent. Ensuite, entendre son nom cité là où celui du grand Louis-Philippe Dalembert a été cité, il n'y a pas de plus grand honneur que cela. Enfin, faire briller Haïti en terre étrangère où brillent déjà des grands, il n'y a pas plus grand bonheur que cela », a déclaré Louis Bertony. 

Arcadia est un prix international annuel initié par la ville de Béziers en France. Ce concours se divise en trois catégories: premièrement, il y a le «Grand prix de la ville de Béziers» qui récompense un recueil de 40 pages avec 1830 € pour son édition. Ensuite, il y a le prix Jean Bonicel et le prix Arcadia qui consiste en l'envoi de cinq poèmes maximum. La récompense du prix Jean Bonicel est de 100 euros, une œuvre d’art de Régis Bonicel et une médaille de la ville; et celle du prix Arcadia est de 200 euros avec une médaille. Louis Bertony avait participé dans la catégorie «Prix Jean Bonicel». Pour cette mention spéciale, Louis Bertony a reçu un diplôme de la part du jury.

« Généralement, le monde est ma source d'inspiration, c'est pourquoi ma poésie est empreinte de philanthropie (à en croire certains jugements). Lorsque j'écris, je me fais le devoir d'instruire le cœur du lecteur à l'amour, promouvoir la paix, la fraternité et la solidarité entre les peuples; et je condamne par mes vers les mauvaises pratiques dans le monde. En gros, je peux dire que j'écris pour changer le monde. Comme a dit Guillevic, «Faire du poème un levier pour changer le monde, c'est être fidèle à la poésie ». Donc, en écrivant pour améliorer le monde, je manifeste cette volonté d'être fidèle à la poésie », argue le jeune poète.

Admirateur de Lyonel Trouillot, Georges Castera, Magloire Saint-Aude et James Noël, Louis Bertony est né à Delmas le 4 janvier 1994, il a fait des études en droit à l'EDSEG. Passionné de littérature dès  l’aube de son enfance, il a déjà remporté plusieurs prix internationaux de poésie dont : Prix international de poésie Cléry-Saint-André 2020 en France pour son texte intitulé «Désirs», 3e prix du Concours international de poésie, «Des mots pour notre terre» 2020, organisé par le Centre Unesco de Troyes (En France) pour son poème «Simplicité salvatrice». Mention spéciale au Concours international de poésie 2020 de l'Écritoire d'Estieugues dans la catégorie «Poésie Côté Court» pour le poème intitulé «Exilé). 3e prix du Concours international 2020 des Rosati (en France)  dans la catégorie «Prix spécial universitaire) pour son poème «Ministère poétique».

Ricot Marc Sony jeunesseht@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article