Assassinats spectaculaires et nouveau mode opératoire des ravisseurs

Publié le 2020-09-28 | lenouvelliste.com

Presque à l’aube du dimanche 27 septembre 2020, le pasteur Quétant Jean-Philippe et son épouse ont été tués par balle, chez eux, à Onaville 20, a appris Le Nouvelliste de source policière en début de soirée, dimanche. Les assassins sont venus pour tuer. Il n’y a aucun doute, a confié une autre source.

En début de week-end, vendredi matin, l’assassin de Joanne Laguerre, 29 ans, a été lui aussi chirurgical. Les assassins ont frappé à la barrière, au rez-de-chaussée et ont demandé à voir Joanne Laguerre qui était à l’étage de son entreprise, Pro-Maid. Elle est descendue et ils lui ont tiré dessus à bout portant. Elle a reçu deux balles, l’une à la tête et l’autre dans l’abdomen. La jeune femme a été retrouvée face contre terre dans la cour baignant dans son sang, rapporte au journal le juge de paix de Pétion-Ville, Me Carl Henry Destin.

Deux jours avant, mercredi 23 septembre 2020, dans la soirée, Evens Morancy, ex-commissaire de police et responsable d’une compagnie de sécurité, a été mitraillé à l’arme automatique, dans son véhicule, à la rue J. Romain, à Delmas 33. Il a reçu une balle à la tête, sa mâchoire a été déchiquetée. Il a également reçu trois balles au bras gauche, a confié une source proche du tribunal de paix de Delmas. « Plusieurs douilles d’armes de gros calibre, Galil, M-14, ont été récupérées sur la scène de crime par la police scientifique », a indiqué cette source.

Outre ces assassinats, Le Nouvelliste a appris que plusieurs enlèvements ont été perpétrés au niveau de la zone métropolitaine ces derniers jours. 

Plusieurs sources ont indiqué que des kidnappeurs encagoulés se font passer pour des policiers. Ce mode opératoire a été signalé lors de l’enlèvement de l’animatrice Caëlle Edmond Jean-Baptiste, dimanche dernier. 

Roberson Alphonse



Réagir à cet article