«M. Moïse, tout Président que vous êtes, vous n’êtes qu’un citoyen», le rappel de Me Bernard Gousse

Par Bernard H.

Bernard H. GOUSSE
Par Bernard H. GOUSSE
28 sept. 2020 | Lecture : 6 min.

Par Bernard H. GOUSSE

Errare humanum est ….

L’apostrophe au Président de la République peut paraître audacieuse, mais elle surgit de l’urgence qu’il y a à protester contre une machine qui semble s’être délestée de tous les freins et autres mécanismes de sécurité.

La société s’est émue de la publication de l’arrêté du 18 septembre 2020 mettant sur pied le Conseil électoral provisoire et indiquant parmi ses missions celle d’organiser un référendum pour l’adoption d’une nouvelle Constitution.

Un ar

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.