Haïti mise sur le retour de la croissance du PIB et joue gros sur un plan de relance post-Covid-19

Publié le 2020-09-24 | Le Nouvelliste

L’administration Moïse/ Jouthe, très optimiste, table sur une sortie de la récession économique au cours de l’exercice 2020-2021. Le taux de croissance du PIB devrait faire un bond pour atteindre 2,4 %, contre -2,9 % par rapport à l’exercice 2019-2020, a indiqué le Premier ministre Joseph Jouthe dans la lettre de cadrage du budget 2020-2021 qui fait d’autres projections. À la fin du prochain exercice 2020-2021, l’inflation estimée en glissement annuel est à 27,3 %. La projection de recettes fiscales est de 100 milliards de gourdes. La pression fiscale sera de 6.5% en raison de l’élargissement de la base des comptes nationaux de l’IHSI et des émissions nettes de trésorerie à 10 milliards de gourdes sont prévues, ce qui constitue « un niveau de financement monétaire compatible aux objectifs de stabilisation du cadre macroéconomique », selon cette lettre de cadrage qui souligne que pour « atteindre l’objectif de croissance, le gouvernement opte pour une politique de diversification et de transformation structurelle de l’économie haïtienne visant à soutenir la base productive et à créer des emplois sans toutefois négliger l’aspect de mitigation de chocs pour les groupes vulnérables ».

« C’est en ce sens que chaque ministère ou organisme public devra orienter son budget d’investissement de manière à faire la promotion des exportations accompagnée d’une politique de substitution à l’importation. Il faut travailler de manière à réduire la facture d’importation et à diversifier les produits à l’export étant donné que le nombre de produits exportés est trop restreint », lit-on dans cette lettre de cadrage qui donne des instructions spécifiques.

«Le ministère de l’Agriculture doit renforcer l’implémentation des programmes et projets de l’État haïtien financés par les Partenaires techniques et financiers (PTF) de manière à avoir des résultats rapides et tangibles. Les interventions de l’Organisme de développement de la vallée de l’Artibonite (ODVA) doivent être au centre des actions visant à renforcer le système productif », selon la lettre de cadrage.

« Le ministère du Commerce et de l’Industrie doit faire la promotion des espaces disponibles pour la construction de nouvelles usines au niveau de l’industrie textile et d’habillement pour encourager la création d’emplois. En outre, il y a lieu de mettre l’emphase sur la formation de manière à encourager la production d’articles dans l’industrie de la sous-traitance qui sont de plus grande valeur ajoutée », lit-on.

« Le ministère des Travaux publics doit privilégier les investissements dans les infrastructures routières et électriques pour améliorer la mobilité urbaine, l’accessibilité rurale et la résilience aux chocs devant contribuer à une meilleure compétitivité de l’économie ; les ministères de la Justice et de la Défense doivent orienter leur budget de manière à enrayer l’insécurité pour garantir la libre circulation des biens et des personnes, en priorisant les zones à fort potentiel productif et touristique. Le ministère de l’Économie et des Finances doit renforcer le programme de stage pour faciliter l’insertion professionnelle des milliers de jeunes diplômés dans des institutions publiques et privées », instruit le Premier ministre Joseph Jouthe.

L’Entreprise publique de promotion et de logements sociaux (EPPLS), et les institutions financières doivent encourager des initiatives privées de construction de logements décents et abordables pour la classe moyenne, ainsi que les logements sociaux pour les plus vulnérables ; le ministère des Affaires sociales doit privilégier la mise en œuvre d’un programme de filet de Sécurité sociale visant à mitiger les impacts des chocs socio-économiques sur les couches les plus vulnérables, conformément au Politique national de protection et de promotion sociales (PNPPS) », selon cette lettre de cadrage.

« Au regard du soutien aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et à la création d’emplois, le gouvernement entend privilégier les initiatives visant à encourager l’esprit d’entreprise, faciliter l’accès des MPME aux financements et aux marchés, et renforcer leur compétitivité de façon durable », selon cette lettre de cadrage qui annonce que « des dispositions sont prises pour la mise en place du Conseil électoral et des crédits budgétaires seront prévus pour le financement des prochaines élections ».

Quid du PREPOC ?

L’action gouvernementale sera inscrite dans une logique triennale à travers les piliers du Plan de relance économique Post Covd-19 (PREPOC), ce qui permettra au gouvernement de s’attaquer non seulement aux enjeux de l’heure, mais aussi aux contraintes structurelles tout en restant dans la vision du Plan stratégique de développement d’Haïti. Dès lors, tenant compte des six piliers et des deux domaines transversaux du PREPOC, le budget de l’année 2020-2021 consacrera comme axes prioritaires : le renforcement de la sécurité et de l’État de droit pour redonner confiance à la population et faciliter aux opérateurs privés l’exercice de leurs activités ; le renforcement des services d’infrastructures existants pour réduire les coûts de production et contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’économie ainsi que l’accès à l’énergie ; le renforcement des politiques d’inclusion sociale pour répondre aux urgences engendrées par les crises sociopolitiques répétitives dont les effets ont été exacerbés par la pandémie de Covid-19 ; le développement de certains secteurs clés porteurs de croissance pour une relance rapide de l’économie ; et l’amélioration de la gouvernance, notamment l’efficacité de la gestion publique, selon la lettre de cadrage du budget 2020-2021.

Au-delà d’une simple reprise économique

«On devra aller au-delà d’une simple reprise économique et de protection des entreprises. C’est dans cette optique que le Gouvernement s’est engagé dans l’élaboration d’un Plan de relance économique post-Covid-19 pour les trois (3) prochains exercices fiscaux (PREPOC 2020-2023) », selon la lettre de cadrage.

Ce plan « se veut une réponse articulée et méthodique qui s’attaque aux problèmes et déficiences mis en évidence par les différents chocs sus-cités, dont la Covid-19. Ce plan préconise l’adoption des politiques pour corriger les contraintes structurelles et amorcer une dynamique d’amélioration des conditions de vie, de renforcement de la résilience face aux chocs multiformes », lit-on dans la lettre de cadrage.

Le PREPOC s’inscrit dans une démarche de transition en attendant la révision du Plan stratégique de développement d’Haïti (PSDH) et doit être ce pont qui ouvre Haïti sur une nouvelle dynamique de croissance mettant à profit les leçons et opportunités de cette crise et impliquant la responsabilité des différentes catégories d’acteurs.

Le PREPOC s’articule autour de six piliers. Il s’agit de la/du: diversification de l’économie et accélération de la croissance ; développement des services d’infrastructures de base et énergétiques ; soutien aux petites et moyennes entreprises et à la création d’emplois ; développement du capital humain et de l’inclusion sociale ; renforcement de la résilience aux chocs naturels ; renforcement de la sécurité intérieure et de l’État de droit.

Le Plan de relance, selon la lettre de cadrage, a pour objectif d’arriver à une croissance soutenue et inclusive et à la création de plusieurs milliers d’emplois d’ici 2023. Il devra accélérer le développement du capital humain et l’amélioration du bien-être social. Il favorisera également le relèvement et la création de petites et moyennes entreprises dans les secteurs en particulier : i) l’agro-industrie ; ii) la sous-traitance ; iii) le développement du tourisme local et de croisière ; iv) l’immobilier en encourageant les initiatives privées et v) le numérique.

Les pouvoirs publics sont dans l’obligation de réaliser des actions et politiques concrètes pour atténuer les effets nocifs de cette crise et mettre en priorité la satisfaction des besoins de base de la population : l’accès à la santé, la protection sociale, la lutte contre l’insécurité alimentaire, l’accès à l’emploi, la réduction des inégalités sociales et la résilience des populations aux chocs naturels et sociaux.

Roberson Alphonse

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".