Le Canada met 12 millions de dollars en appui à la PNH

Publié le 2020-09-17 | Le Nouvelliste

Le gouvernement haïtien, à travers le ministère de la Planification et de la Coopération externe et celui de la Justice, a signé, avec le Canada, un protocole d’entente sur le renforcement de la PNH. Baptisé « projet d’appui à une police professionnelle et inclusive en Haïti », ce programme sera financé par Affaires mondiales Canada à hauteur de 12,35 millions de dollars canadiens. L’objectif est de renforcer les capacités institutionnelles et opérationnelles de la Police nationale d’Haïti (PNH). 

Selon l’ambassadeur du Canada en Haïti, John Stuart Savage, la signature de ce protocole d’accord concrétise la volonté continue du Canada d’appuyer le gouvernement haïtien dans sa démarche de professionnalisation de la PNH et la lutte contre l’insécurité. « Le Canada croit qu’il est important de continuer à soutenir la PNH dans trois domaines prioritaires. Dans un premier temps, il faut soutenir le plan de développement stratégique 2017-2021 de la police en ce qui concerne particulièrement le recrutement et la formation des policiers pour atteindre 25 000 agents formés afin de sécuriser tout le territoire national. De plus, il faut continuer à plaider pour une augmentation du budget de la PNH afin de payer les salaires et de permettre à l’institution de procéder à des investissements pour rénover et construire de nouvelles infrastructures, acheter du matériel roulant et des équipements de protection. Enfin, il faut renforcer les capacités de l’Inspection générale de la police, y compris sa décentralisation à travers le pays pour monitorer et poursuivre les auteurs d’actes d’indiscipline, de corruption et de violation des droits humains », a détaillé l’ambassadeur canadien.

Plus loin, le diplomate a souligné que ce projet est conçu de façon participative entre la coopération canadienne et la PNH. « Il s’inscrit dans le plan stratégique de développement de la PNH. (...) Le protocole d’entente que nous signons ce matin jette ainsi les bases de coopération qui faciliteront la mise en œuvre de ce projet », a fait savoir John Stuart Savage, qui n’a pas manqué de souligner le support continu de son pays vis-à-vis de l’institution policière qui fête ses 25 ans. 

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Rockfeller Vincent, a brièvement remercié l’ambassadeur du Canada pour son appui à la Police nationale d’Haïti. « Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique entend poursuivre et tout mettre en œuvre pour pérenniser la collaboration entre le Canada et Haïti », a-t-il assuré. 

Le ministre de la Planification et de la Coopération externe Joseph Jouthe s’est lui aussi félicité de la signature dece protocole d’entente. Il a estimé que l’exercice est d’une importance capitale. Selon lui, il s’agit d’une initiative inscrite dans le cadre d’un partenariat et des relations stratégiques qui lient Haïti au Canada. « Haïti est l’un des plus grands bénéficiaires de l’appui canadien dans les Amériques. Le président de la République s’est maintes fois exprimé sur la nécessité d’une nouvelle manière de coopérer. Au-delà des discours, c’est par cet acte que les partenaires techniques et financiers peuvent nous convaincre que nos priorités sont réellement prises en compte », a-t-il déclaré, soulignant que la cérémonie de ce jeudi est un signal positif et un pas dans ce sens. 

Selon Joseph Jouthe, ce programme s’articulera autour de quatre volets. « Le premier volet vise à veiller à l’intégrité du corps et lutter contre toutes formes de corruption qui sévissent au sein de la police. Le deuxième volet va être investi dans une meilleure valorisation des ressources humaines et matérielles de la PNH. Le troisième volet concerne la dimension logistique afin de faire un meilleur usage des équipements à travers un plan de gestion approprié. Le quatrième et dernier volet veillera à la promotion des femmes au sein de la PNH », a-t-il détaillé. 

Le titulaire du MPCE a estimé que ce protocole d’entente est conforme à la politique globale initiée par le président de la République. Selon lui, le chef de l’Etat entend mener toutes les actions de proximité, de prévention et de protection dans le cadre du renforcement des institutions et la lutte contre la délinquance et le banditisme. « Ce protocole traduit le fait que le Canada mesure pleinement la nécessité d’endiguer la gravité de la situation dans laquelle se trouve le pays et de répondre rapidement au besoin de sécurité de la population », a-t-il fait savoir.

Ses derniers articles

Réagir à cet article