Quand la police fait du désordre

Publié le 2020-09-14 | Le Nouvelliste

Samedi 12 et lundi 14 septembre, la capitale haïtienne a vécu des scènes de panique orchestrées par ceux qui sont chargés de la protéger et de la servir.

Depuis février dernier, la police qui fait du désordre est devenu une routine. Les mouvements sont annoncés et sont exécutés. Policiers, anciens policiers, sympathisants de tous horizons se mettent ensemble pour forger un ordre nouveau. 

Plus personne ne s’étonne de voir des policiers en uniformes, avec armes et munitions, gagner les rues, tirer en l’air, ériger des barricades, incendier des véhicules, détruire des biens publics. 

Ces policiers, regroupés au sein d’association ou de syndicats, reprennent les codes de manifestations des opposants politiques qu’ils ont l’habitude de contenir et de réprimer pour, à leur tour, faire passer leurs propres revendications.

Quand cela arrive, les autres policiers les regardent faire. Les soldats des Forces armées d’Haïti, qui ont eu un court affrontement avec des éléments de la PNH pendant le carnaval en février dernier, restent dans leurs casernes. Les autorités politiques se terrent.

Il faut dire que la police qui se déchaine est un torrent inquiétant et personne ne prend la chance de se mettre sur son passage. On constate, on regrette, on déplore.

A chaque fois, les revendications connues d’avance sont corporatistes : demande d’officialisation de syndicats dans la PNH, demande de revalorisation salariale, demande de meilleures conditions de travail, demande de libération de policiers injustement emprisonnés, selon leurs pairs.

A chaque fois, le gouvernement haïtien se plie et s’exécute. Les demandes sont satisfaites dans la mesure du possible, le plus vite possible. Les autorités politiques font tout pour que les demandes des policiers en colère ne rejoignent pas les demandes des politiciens en colère.

En acquiesçant à chaque demande, en se soumettant à chaque mouvement de pression, on ne sait pas si le gouvernement cherche simplement à sauver sa tête ou s’il exécute une stratégie.

Le premier ministre Joseph Jouthe joue-t-il pour que le désordre cesse au plus vite ou invite-t-il les policiers à recourir à de nouveaux désordres pour voir satisfaire leurs prochaines demandes ?

Deux constats pendant les évènements revendicatifs des policiers depuis février : la hiérarchie de la Police nationale d’Haïti (PNH) s’efface, laisse faire et se tait ; les formateurs et financiers de la communauté internationale, qui soutiennent la PNH depuis sa création, s’effacent, laissent faire et se taisent.

Quand le calme revient, le non-lieu est prononcé et la vie institutionnelle reprend.

Pour le moment, les revendications des policiers ne sont pas politiques. Pour le moment, il n’y a pas eu d’affrontement entre policiers. Pour le moment, la population ne comprend pas trop bien le jeu de nos chefs.

Pour le moment, les policiers font du désordre et rétablissent l’ordre en Haïti.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".