Marché pétrolier : l’Etat s'engage à éponger ses dettes

Publié le 2020-09-14 | lenouvelliste.com

L’Etat s’est engagé à payer les 300 millions de gourdes aux compagnies pétrolières ayant évoqué la semaine dernière des problèmes de trésorerie menaçant la pérennité de leurs opérations et plus de 50 millions de dollars de dette envers la compagnie Novum, a appris Le Nouvelliste, lundi 14 septembre 2020.

« Il y a un engagement pour un paiement des 300 millions de gourdes », a confié une source proche des discussions au ministère de l’Économie et des Finances. « Mais si le taux de change demeure en l’état, le Trésor n’aura pas à payer aux compagnies le montant à rembourser parce que le prix de revient se rapproche du prix à la pompe », a confié cette source.

Sur l’approvisionnement du marché, tout va pour le mieux. « Il n’y a pas de souci pour l’alimentation du marché pétrolier. Il y a deux arrivages de gazoline. Le débarquement de la gazoline a été priorisé. C’est ce qui explique que le diesel n’est pas encore débarqué », a expliqué cette source.

L’Etat s’est également engagé à éponger sa dette de plus de 50 millions de dollars envers Novum.« Il y a un arrangement avec  Novum après plusieurs rencontres avec ses représentants. Nous avons pris l’engagement de payer la dette de plus de 50 millions de dollars américains. Cela ne saurait être autrement parce qu’Haïti est un Etat. Si le produit est vendu, il faut payer. Nous avons passé trop de temps avant de négocier avec Novum », a poursuivi cette source, qui a confirmé l’intention de Novum « de revenir sur le marché ».



Réagir à cet article