Art de rue

Des cris sur le mur

Publié le 2020-09-15 | Le Nouvelliste

Des cris explosent dans les masques. Ces instruments de protection ne filtrent pas la colère. Ils n’ont pas cette propriété. Des cris d’hommes et de femmes sourdent des entrailles bouillonnantes et libèrent des larmes aux yeux. À la rue Rivière, un mur parle aux passants de notre tragédie collective. 

Un mural signé de quatre graffeurs – Francisco  Silva, Elysée Hamson (ASSAF), Laurent Philippe (PENS), Raynald Beaufort (RAYZA) – porte des cris sous les masques protecteurs d’un homme et d’une femme. Cette peinture traduit la volonté commune de quatre avatars modernes du peintre muraliste en vue de sensibiliser la conscience haïtienne à l’assassinat, l’élimination physique des hommes et des femmes de divers milieux de ce pays devenu chaotique. Les artistes se sont investis émotionnellement sur le mur du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), à la rue Rivière.

Au centre de la fresque envahie par les cris d’un homme et d’une femme, domine Vladjimir Legagneur. L’image est celle d’un jeune perdu dans ses réflexions.  Sur un fond solaire et de rouleaux de papier déroulant les noms de ces morts que l’on ne fini pas de pleurer, se détache ce reporter-photographe porté disparu depuis le 14 mars 2018. Vladjimir Legagneur est l'image emblématique de la douleur de l’attente des proches, des parents, de la société assoiffée de résultats concrets, de justice « qui élève une nation ». 

Vaines poursuites de vent

En Haïti, les enquêtes sont des opérations de vaines poursuites de vent, de recherches poussées pour obscurcir l’histoire qu’on racontera plus tard aux générations futures. Ce peuple se désole de constater, dans les faits, que le mot sanction ne figure pas dans le vocabulaire de ceux qui font du tort à la société. Police, tribunaux, prisons sont des mots étranges pour ceux qui acumulent des infractions toute leur vie sans être nullement inquiétés.

La descente de la République d’Haïti dans les abîmes prend tout son poids dans ce déploiement de journaux qui portent les noms de toutes celles et de tous ceux que la République continue de détruire leur mémoire : Me Monferrier Dorval,  Me François Guy Malary, Me Mireille Durocher Bertin, Jean-Dominique, Farah Martine Lhérisson, Jean-Hervé Paul, Brignol Lindor, Georges Izméry, Jacques Roche, Jacques Stephen Alexis, Gasner Raymond, Yanick Rigaud, Gérald Brisson, Charles Obas, Gotson Joseph, Alix Lamaute, Roger Méhu, famille Villedrouin, famille Sansaricq, Antoine Alix Gaillard, François Latour, Guiteau Toussaint, Robert Marcelo, Félix Lamy, et mille et une victimes ensevelies dans le silence de la justice.

Malgré le spectre du coronavirus, malgré les masques qui pourraient leur servir de bâillon, deux êtres crient de toute leur force pour appeler la société à sortir de cette condition aliénante qui le verrouille dans cette normalité, dans ce système référentiel auquel on s’adapte avant de rendre son dernier souffle : corruption, crime organisé, gangstérisme, kidnapping, stigmatisation de l’écrasante majorité d’une population croupie dans les marécages atroces d’une république de l’exclusion. 

La fresque sur le mur du RNDDH des quatre artistes – SILVA, ASSAF, PENS et RAYZA -, en ces temps de Covid-19 qui éloignent le public des galeries, est une exposition qui investit l’espace public. Allons la voir à la rue Rivière avant sa détérioration. L’art de la rue est éphémère. Ne l’oublions pas.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".