Jusqu'où ira le président Moïse contre la Cour des comptes ?

Publié le 2020-09-08 | Le Nouvelliste

La Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif a, dans une note rendue publique mardi 8 septembre, fait la leçon à l'exécutif haïtien comme rarement cela s'est lu dans le passé.

Aucune institution publique n'a jamais été aussi loin dans une mise au point. 

Si on avait besoin d'une illustration de la méconnaissance totale des mécanismes et des lois qui régissent la bonne marche de la République, cette note souligne à l'encre forte les erreurs, les approximations, les mensonges et les attaques de l'exécutif contre de hauts responsables dans l'exercice de leur attribution. 

Dimanche 6 septembre, le président Jovenel Moïse et le ministre des Travaux publics, Transports et Communications, qui a aussi la charge du secteur de l'énergie, Nader Joiséus, avaient attaqué la Cour lors d'une activité publique retransmise avec tous les moyens de l'État. 

Ce mardi, la Cour a répliqué dans une simple note. La note fera date. 

Les juges de la Cour des comptes sont à la tête d'un pouvoir indépendant et autonome qui les met à l'abri des attaques et voilà que dimanche dernier ce sont les plus hautes autorités du pays qui se sont laissées aller à les menacer.

Inimaginable. 

En temps normal, en Haïti, les membres de la Cour se seraient déjà réfugiés dans une ambassade pour solliciter l'asile politique. 

Depuis 1986, des ambassadeurs de pays amis seraient déjà en visite à la Cour ou chez les conseillers pour les couvrir du manteau de l'encouragement, des gestes de la protection diplomatique ou pour les sermoner. 

Les temps ont changé. Les diplomates en poste en Haïti restent à leur place pour ne pas se faire griller. 

Ces dernières années, on ne compte plus les ambassadeurs et représentants pays qui n'ont pas été jusqu'au bout de leur mission. 

Les temps ont changé aussi à la Cour des comptes. Quelle que soit la décision qui sera prise pour mettre en cage les pouvoirs et attributions des conseillers, la composition de la Cour depuis sept ans a prouvé que l'on peut faire son travail en Haïti la tête haute. 

Il est souhaitable que la sérénité revienne. Que les chefs comprennent que les mécanismes de contrôle de la Cour les protègent de l'opprobre des accusations futures. 

Haïti a fait un long chemin depuis 1986 pour se doter de contre-pouvoirs. Cela provoque des déviances et des heurts mais les contre-pouvoirs restent les derniers garants qui prouvent que nous ne sommes pas revenus à un pouvoir dictatorial. 

La Cour est attaquée aujourd'hui. Qui le sera demain ?

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".