La gourde se renforce rapidement, choc provoqué ou choc accidentel ?

Publié le 2020-09-02 | Le Nouvelliste

C’est la bonne nouvelle du jour. En une journée, la gourde s’est renforcée de 5 gourdes vis-à-vis du dollar. La gourde a repris de la valeur comme rarement dans l’histoire du taux de change en Haïti. 

Un billet vert s’échangeait contre 107 gourdes ce mercredi 2 septembre à la Unibank, leader du marché et rare banque à proposer un taux si bas. Il n’y a pas un mois, il fallait plus de 123 gourdes pour un dollar.

A l’ouverture du marché ce mercredi 2 septembre 2020, le taux affiché par la Unibank pour les plus petites transactions était de 112 gourdes pour un dollar avant de passer à 105 gourdes pour un dollar avant midi. 

C’est un choc.

Si on accorde au gouvernement le mérite de ce « miracle » on cherchera à l’expliquer par sa décision de geler toutes les dépenses de l’État pour cet exercice fiscal avec 26 jours d’avance. 

Cette décision comptable inédite a été scellée dans un arrêté. A partir du 4 septembre, sauf exception, le gouvernement ne va plus dépenser. Cela va plus loin que le cash management ou les serments d’appliquer une politique d’austérité.

L’État ferme la vanne des gourdes à gogo. L’administration Moïse-Jouthe tente de faire le miracle de rendre la gourde rare pour donner de la valeur à la monnaie nationale. Personne ne peut prévoir jusqu’à quand le cordon de la bourse ne sera pas délié, mais pour l’instant le constat est indiscutable.

Le gouvernement, à travers sa fidèle banque centrale, a aussi mis sur le marché des millions de dollars. Mais pas comme à l’accoutumée. Cette fois, les acheteurs sont sous surveillance et listés. On sait qui achète et combien de dollars il achète. Cela permet de satisfaire un plus grand nombre d’acteurs et de prévenir les positions de changes spéculatives des uns et des autres.

Pour renforcer la stratégie mise en place, les appuis budgétaires de l’Union européenne sont venus s’ajouter aux appuis du Fonds monétaire international et d’autres bailleurs sont sur une liste de donateurs attendus. L’État haïtien espère finir l’année sans atteindre le plafond de déficit annoncé.

Si la gourde va bien, reste le problème des prix, de l’inflation et du manque à gagner pour des millions d’Haïtiens quand, en moins d’un mois, le change leur fait perdre brusquement plus de quinze gourdes sur chaque dollar reçu en transfert. 

Tous les possesseurs d’épargne en dollars sont devant un dilemme : comment continuer d’épargner en dollars quand en gourdes vos dollars perdent de la valeur.

Les prix vont-ils suivre rapidement la pente prise par le change ? Que faire pour les marchandises commandées au prix fort quand le dollar était au plus haut ? Qui va gagner dans le loto du change ? Les prix en dollars vont-ils être ajustés à la hausse pour rencontrer les prévisions de rentrées en gourdes pour les biens et services ?

Autre question au constat du choc de la gourde renforcée, sur quelles prévisions le gouvernement Jouthe va-t-il se baser pour concocter le grand plan de relance 2020-2022 qu’il promet de dévoiler bientôt ?

Avec la gourde forte, les recettes douanières viennent de diminuer. Dans un contexte de baisse de plus du quart des importations, l’État perd des rentrées nominales en gourdes.

Quels sont les plans de la BRH ? Ne fait-elle que constater le choc ? La banque des banques a-t-elle provoqué le choc ? Assistons-nous à un choc accidentel ou à un vrai choc provoqué ?

Le choc, ce décrochage brusque de la gourde de son scénario de perte de valeur face au dollar, est-il une vraie bonne nouvelle ou le signe que la Banque de la République d’Haïti ne pilote pas assez bien la machine ?

La question est pertinente quand on sait que l’effet yo-yo est à craindre. Qu'il y a eu dans le passé des miracles... passagers. 

Une monnaie qui valse sans contrôle est tout aussi dommageable qu’une monnaie victime de manœuvres spéculatives.

Il est trop tôt pour le savoir, mais à quoi vont servir les dollars achetés ces derniers jours : à épargner, à importer, à garnir des comptes en banque à l’étranger ? La banque centrale devra éclairer sur l’utilisation des dollars du choc. 

A-t-on vendu plus de dollars ou acheté plus de dollars ces derniers jours ? L'attentisme des uns ou des autres a-t-il des conséquences ?

L’investissement, la production, l’emploi, la croissance, recevront-ils une part de ces dollars qui obligent à tant de sacrifices ? 

Comme les routes en mauvais état qui rebutent les chauffeurs, l’économie déteste évoluer dans les cycles en W. Il faut de la prévisibilité pour produire de la croissance.

En temps de hausse insupportable du dollar, la Banque de la République d’Haïti (BRH) doit intervenir pour rassurer et corriger. En temps de baisse inexpliquée du dollar, la BRH doit intervenir pour rassurer et corriger.

En économie, les bonnes nouvelles imprévisibles et brusques sont de mauvaises nouvelles, aiment à rappeler les économistes.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".