T-Vice s'est bien tiré du « Pay per View », d'après Roberto Martino

PUBLIÉ 2020-08-12
À défaut de pouvoir rassembler les foules au bord de la mer comme chaque année, la formation musicale T-Vice a recouru au live show pour célébrer son 28e anniversaire le week-end écoulé. Cette prestation était payante. Vous l’aurez compris, nous glissons de plus en plus vers le « Pay per view ».


Tout d’abord, sachez que le show s’est bien déroulé. « Il n’y a eu aucune embûche. Beau spectacle, belle production ; tout le monde a été satisfait », nous rapporte le lead vocal du groupe, Roberto Martino. Comme concept, les Vice2K ont voulu reproduire le paysage de Decameron, temple sacro-saint de la célébration de leur anniversaire. Une manière, selon la voix du titre « Enseparab », de garder ce même esprit de fête et rester dans le thème. Il va sans dire que cela a eu un certain coût.

Et justement, l'idée derrière tout live streaming où le public doit payer pour le visionnage est la rentabilisation. Question de compenser les dépenses qui sont faramineuses et aussi de créer des rentrées pour les artistes qui au final doivent vivre de leur métier. À la question de partager l’expérience de T-Vice de ce moyen en expérimentation avec nous, Roberto Martino a spécifié qu’elle a été positive. Quelque 2000 codes ont été vendus pour le stream, selon lui. Ce qui n’est aucunement un indice sur le nombre de personnes qui regardaient. « Certains fans se sont réunis autour d’une piscine, d’autres ont fait des fêtes avec grand écran pour l’occasion », précise le guitariste. Pour lui, le « pay per view » est la voie du futur : « Quand tu dépenses autant pour une production, les fans peuvent l'accompagner en payant ce petit frais. Les formations musicales vont devoir se tourner vers cette formule. C’est comme payer pour participer à un bal ou aller au cinéma ou tout simplement acheter un produit qu’on aime. Tu aimes quelque chose, tu paies pour l’avoir », martèle-t-il.

T-Vice a certes monnayé son show, mais a pensé au grand public. En effet, le spectacle du groupe sera en diffusion le vendredi 14 août 2020 sur tous les canaux habituels de diffusion des lives sur les réseaux sociaux. « Ceux qui n’ont pas payé et ne peuvent pas payer pour une raison ou une autre ont le droit de voir le groupe se produire », explique Roberto sur la décision de diffuser le concert. Vous vous questionnez sûrement sur la rentabilité d’une pareille initiative. « Oui, vous répond le plus grand des frères Martino, il y a eu beaucoup de dépenses mais les fans nous ont supportés et T-Vice a un bon following ». 

Avec la reprise des activités ici en Haïti, il n’est point absurde d'espérer un bal de T-Vice au pays. « Nous vivons de la musique, alors nous suivons l'évolution des choses », indique Roberto. Mais sinon, la célébration de son anniversaire passée, le groupe travaille sur la sortie de son prochain album studio. Restez Branchés.



Réagir à cet article