Ak Gracia Delva konpa Dirèk devan

PUBLIÉ 2020-07-27
Annoncé en grande pompe sur les réseaux sociaux, le premier live de Mass Konpa a été diffusé le vendredi 24 juillet 2020 sur les différentes plateformes habituelles dont Ticket Magazine. Ce show, dont l’un des objectifs principaux était de célébrer les 25 ans de carrière du chanteur Gracia Delva, a battu les statistiques de views enregistrées jusque-là. Par ce spectacle, le showman Gracia a démontré que sa popularité et son charisme, en tant que chanteur, n’ont en aucune manière subi l’épreuve du temps.


C’est par une mise en scène digne du film « La Passion du Christ » que Gracia entame son live. « Anmwey ! Se on kwa m ap pote sou do m », chante-t-il, cloué sur une croix suspendue, ensanglanté et vêtu d'un cache-sexe, comme le Christ. Une entrée saluée par les fanatiques qui s’enflammaient en commentaires sous le live. Dans une entrevue accordée à Ticket quelques jours avant le concert, l’homme Aya avait promis un « laj ak mileyaj », les couleurs étaient donc annoncées.

La suite s’est déroulée dans une ambiance limite flashback de reconnaissance, de célébration et de générosité. Générosité, car les fonds récoltés à l’occasion iront à la maternité Esaïe Jeanty. Reconnaissance, car le chanteur a rendu un hommage public à ses anciens groupes Djakout et Zenglen. Pour le premier, les musiciens de Mass Konpa ont arboré les couleurs du groupe au moment où leur lead vocal interprétait le titre « Glise ».

Gracia a donc grandiosement célébré ses 25 ans de carrière au cours d’un week-end qui marque l’anniversaire de notre rythme national. La qualité des trois heures de show réalisées est à elle seule un vibrant hommage à ce rythme légué par Nemours Jean-Baptiste.

De son timbre vocal reconnaissable entre plusieurs qui n’a faibli ou failli à aucun moment de la soirée, Gracia Delva a transporté ses fans dans un voyage à travers le temps. De « Glise », un des premiers succès qu'a connus le chanteur, à « Cheri m dirèk », le spectateur scotché derrière son écran ne pouvait qu’apprécier le naturel avec lequel Gracia faisait le show. En effet toute la soirée durant, il a investi le podium, se déplaçant et bougeant comme un poisson dans l'eau. C’est vous dire que la longue attente imposée au début n’a pas été endurée en vain !

Fidèle à sa réputation de chèlbè, Gracia Delva nous a servi un florilège de tenues. Cache-sexe pour prendre la pose comme le christ dans l’intro, smoking rouge grenat, chemise bling-bling et pantalon assorti, look totalement blanc ou encore tenue sweater à capuche dont les couleurs conviendrait mieux à un pyjama (excusez-moi la mode, c’est mon collègue Chancy Victorin qui s’y connaît pas moi). De tous les spectacles déjà diffusés, jamais un artiste ne s’était changé autant. J’en ai eu mal aux yeux.

Parmi les titres avec lesquels Gracia a célébré ses 25 ans de carrière et le konpa dirèk, citons « Glise », « Do it right », « Lanmou pa konn diaspora », « Fè bagay pou w gen rezon », « M ap tann ou », « Our love is forever » ou encore « Cheri m dirèk ». Aussi, contrairement à beaucoup d’autres avant lui, dans son live, Mass Konpa a accordé une place à la danse de couple dans l’agencement de son show. Ce qui est tout à son honneur.

Alors que la sonorisation et les jeux de lumières étaient à point, certains schémas du scénario ont prêté à la confusion. Je ne comprends toujours pas pourquoi il eut la scène des tirs alors que les couples dansaient sur le podium. Ou la raison pour laquelle Gracia a gardé un micro-casque tout le long du show. Ce calcul fait, Gracia a battu le record de Roody Roodboy. Avec 52,8k regardant en simultanée, les 51k du Roodboy ont été dépassés. De plus, avant que le spectacle ne finisse, le show avait touché plus d’un million de personnes. L'évidence que le chanteur Gracia Delva a marqué des générations de mélomanes et d'amoureux du Konpa.

Clin d’œil à Baby Jo qui a eu son quart d’heure de gloire dans ce show de record en interprétant un medley comportant « Stand by me » et « Beautiful girl », au keyboardiste de Mass Konpa, Douly, qui a fait un bel exercice sur « Cheri m dirèk », le chanteur Neloville sur la chanson « Our love is forever » version reggae ou encore à Steeve Khé pour son passage sur la chanson « Korije » interprétée en hommage à Emmanuel Rossini Jean Baptiste dit Ti Manno. Définitivement, le show a été à la hauteur des 25 ans de carrière de Gracia Delva et de la célébration du Konpa !



Réagir à cet article