La révolution électrique de Jovenel Moïse

Publié le 2020-07-23 | Le Nouvelliste

Si le président de la République doutait encore de la gravité du rationnement de l’électricité dans le pays, ce jeudi il l’a vécue comme le commun des mortels. L’instant vaut son pesant de sarcasme.

Au Palais national, au cours d’une cérémonie officielle retransmise en direct sur les médias, alors que le président de la République explique le déploiement prochain des nouvelles capacités pour doter le pays en électricité, une panne survient. Plus de courant. Black-out.

Personne de l’assistance n’a osé ni rire ni se plaindre. Pas même un soupir ne s’est échappé des lèvres des autorités réunies pour l’occasion.

Un journaliste curieux a simplement juré n’avoir jamais vu autant de paires de yeux aussi grandement écarquillés.

Tout moun sezi. Tout moun pe.

La question de l’électricité n’a jamais été autant d’actualité que ces derniers jours. Le pays arrive à produire difficilement 50 mégawatts sur tout le territoire alors qu’il en faudrait 150 à 400 pour permettre au président Moïse d’honorer ses promesses.

Dans le même temps, des unités spécialisées de la Police nationale d’Haïti ont investi les locaux du siège central de la compagnie Électricité d’Haïti (EDH) que le syndicat de l’entreprise occupait depuis des jours pour empêcher l’installation d’un nouveau directeur général.

En plus des problèmes d’équipements, d’usines en panne, du réseau en mauvais état et de la faible capacité installée, le gouvernement devra aussi gérer le personnel de l’entreprise chargée de distribuer le courant électrique ou chercher une solution de remplacement à l’EDH.

Dans un pays où les capacités de production domestique de courant électrique pour les résidences, les entreprises et les usines sont aussi importantes que celles du secteur public, l’arrivée ce jeudi d’un tanker transportant du diesel va permettre aux particuliers de reprendre le contrôle de leur approvisionnement énergétique.

Ces derniers jours, le gouvernement, qui a officiellement le monopole et de l’énergie et des produits pétroliers, peine à répondre aux attentes. Les retards, les erreurs, les mauvaises décisions se multiplient.

C’est dans ce contexte que le président Jovenel Moïse s’apprête à faire le plus important investissement dans le  secteur de l’énergie avec à la clé des virages technologiques et des montages financiers inédits.

Ce qui s’annonce est une révolution. La révolution n’est pas un moment tranquille et les prémices de la révolution électrique semblent annonciatrices de périodes difficiles.

Et comme pour toute révolution, personne ne peut en prévoir la fin. Le pays peut s’en sortir heureux avec du courant pour tous ou en courant avec des dettes et une situation de black-out chronique pire qu’avant.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".