Rareté de diesel sur fond d’arrestations, d’accusations et de condamnations….

Des stations d'essence n’ont pas de diesel. L’Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (ANADIPP) ne sait pas quand le bateau qui doit approvisionner le pays arrivera. Entre-temps, le ministre du Commerce et de l'Industrie Jonas Coffy indique qu’il n’y a pas de retard, dénonce une rareté artificielle et assume les interpellations effectuées par la justice d'employés de stations d'essence. L’ANADIPP va protester contre ce « spectacle gratuit », assure David Turnier, président de cette association. 

Publié le 2020-07-14 | Le Nouvelliste

Des consommateurs -automobilistes et industries- ont du mal à faire le plein de diesel ces derniers jours. « Pour le moment, certaines stations ont du diesel, d’autres n’en ont pas », a confié au journal le président de l’Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (ANADIPP), David Turnier, mardi 14 juillet 2020. Cela affecte les automobilistes et l’industrie, a-t-il ajouté.

Le président de l’ANADIPP ne sait pas quand la commande de diesel arrivera à quai. « J’entends des rumeurs. Mais rien de précis ne nous a été dit sur la date d’arrivée du navire transportant le diesel. Nous demandons que le Bureau de monétisation des programmes d'aide au développement (BMPAD) annonce la date d’arrivée du bateau de diesel pour rassurer le public », a indiqué David Turnier.

Pas de retard mais une rareté provoquée

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy, a cependant soutenu qu’il n’y a pas de retard. Il a dénoncé une rareté artificielle provoquée. « Au moment où je vous parle, la commande n’est pas en retard. Je n’ai pas la date mais dans les jours qui viennent, la commande viendra », a-t-il indiqué. « Une grosse commande a été faite. Dans les jours à venir, elle sera dans la rade, sous peu », a insisté le ministre Jonas Coffy.

« Les gens pensent qu’il peut y avoir du retard. Ils ont le gaz. Ils l’ont stocké pour créer une rareté. Et cette rareté créée leur est bénéfique », a accusé le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy. Il a dit avoir des informations de personnes vivant dans les parages des stations. Ces personnes indiquent que de grandes quantités sont écoulées le soir, a expliqué Jonas Coffy, qui a conduit des inspections de stations d'essence avec la police, la justice et des médias en ligne. Le ministre a indiqué que deux arrestations ont été effectuées. L’une des personnes a été libérée, a-t-il dit. L’autre personne est la superviseuse d’une station à essence à Juvenat qui a expliqué avoir en stock du diesel pour faire fonctionner la génératrice et le kiosque de vente de propane de la station. Son arrestation a été ordonnée pour «marché noir ». «Une quantité de carburant peut être mise en réserve pour le fonctionnement de la station. Le stockage ne peut pas être full ou demi full», a dit le ministre Jonas Coffy, qui assume.

« Au moment où la justice est intervenue, c’est elle qui était la responsable. La personne a assumé ses responsabilités », a indiqué le ministre du Commerce et de l'Industrie, Jonas Coffy. « L’employé aurait dû appeler le propriétaire. Le propriétaire, qui sait qu’il fait de la spéculation illicite et le marché marché noir, a pris le maquis », a indiqué le ministre du Commerce qui a signalé aussi la présence de la presse lors de l’intervention et le non-respect de la présomption d’innocence. « Ce n’est pas la première ni la dernière fois », a affirmé Jonas Coffy, soulignant que l’on devra reconnaitre  qu’il y a un Etat qui n’acceptera pas n’importe quoi. « L’Etat ne restera pas indifférent face à la rareté provoquée en l’espace d’un mois », a dit Jonas Coffy.

Arrestation d’employés : spectacle gratuit, dénonce l’ANADIPP

« C’est gratuit. L’employé suit des instructions du propriétaire ou du manager de la station. Pourquoi c’est l’employé qu’on arrête ? C’est totalement gratuit. C’est du spectacle. Quel est l’intérêt d’un commerçant de ne pas vendre son produit ? », a confié au journal le président de l’ANADIPP, David Turnier, soulignant qu’il va formuler une protestation par écrit au ministre Jonas Coffy.

« Ne sachant pas quand arrivera un camion de diesel, si une station conserve deux, trois ou quatre cents gallons de diesel pour sa génératrice, c’est normal. Sans la génératrice, il ne pourra vendre ni le kérosène ni la gazoline. Aucune station ne livrera tout son diesel. « Si l’on avait discuté avec le propriétaire de la station, ils auraient su pourquoi un stock stratégique est constitué », a dit David Turnier.

« La situation est oppressante. Il n’y a pas de négociation, de discussion mais des impositions. Ces arrestations constituent des atteintes à la liberté d’entreprise », a estimé une source proche d’une compagnie pétrolière qui indique ne pas savoir quand le diesel arrivera.

Le journal a contacté sans succès le directeur du BMPAD, Ignace St Fleur, pour avoir ses commentaires.

Roberson Alphonse

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".