Installation de Michel Présumé, nouveau directeur général de l’ED'H

Publié le 2020-07-13 | lenouvelliste.com

Michel Présumé prend les rênes de l’Electricité d’Etat d’Haïti (ED'H). Il a été installé tôt ce lundi. La cérémonie était présidée par le ministre des TPTC Nader Joiséus. Le ministre a débuté ses propos de circonstance en saluant le passage de l’ingénieur Nicolas Hervé Pierre Louis à la tête de la compagnie d’État. « Il a su certes faire œuvre qui vaille dans la gestion d’une institution qui fonctionne aussi difficilement. Toutefois les grandes décisions sont parfois commandées par la conjoncture. Au nom du chef de l’Etat et du gouvernement, je dis merci à l’ingénieur Pierre Louis pour avoir su diriger l’ED'H dans des conditions difficiles », a déclaré le ministre. 

Plus loin, Nader Joiséus a fait remarquer au nouveau directeur Michel Présumé qu’il a été choisi sur la base de ses compétences, ses multiples expériences et la rigueur qui caractérise ses actions. Le titulaire du MTPC a esquissé le topo de l’ED'H. « Actuellement l’institution souffre de tous les maux. Outre le rationnement drastique de l’énergie, la grande majorité de la clientèle ne paie pas le service. Par conséquent, vous avez non seulement la mission d’améliorer le service, mais aussi de le rentabiliser », a fait savoir Nader Joiséus. 

Sur le recouvrement, le ministre a estimé que l’institution ne doit pas avoir de parti pris. « L’aspect commercial est important dans la gestion de la compagnie. La clientèle doit payer. Pas de paiement, donc pas d’électricité. C’est la même formule pour tout le monde. Même s’il s’agit du Palais national, de la Primature, ou des ministères. Tout le monde doit payer. Les chefs d’entreprises qui gagnent beaucoup d’argent doivent payer. C’est la même chose pour les habitants de Bolosse, de Cité de Dieu ou encore de Cité Soleil », a-t-il souligné. Nader Joiséus a appelé à l’union de toutes les directions afin de redresser la situation de l’ED'H. 

En ce qui concerne la distribution de l’énergie, Nader Joiséus a instruit le nouveau DG d'apporter une solution aux problèmes de l'ED'H. « Vous avez la mission de travailler vite sur les centrales de Varreux, de Carrefour et de Péligre, mais également avec les compagnies prestataires en vue d’une amélioration, en attendant une distribution normale », a exigé le ministre. 

Michel Présumé a été installé alors qu’il a été contesté par des syndicalistes de cet organisme étatique. L’institution a été paralysée mercredi dernier et des pneus enflammés ont été remarqués à l'entrée de son siège à la rue Joseph Janvier. Ces employés ont reproché à Michel Présumé son passé «controversé» à la tête de la Téléco qui a été privatisée pour devenir Natcom en 2010. Au cours de la cérémonie d’installation, le ministre a eu des mots pour le personnel. « L’ED'H ne sera ni vendue ni prêtée. Je suis dans leur camp. Mais les employés ne doivent pas oublier leur rôle. Ils sont là pour surveiller. C’est au coach d'effectuer des remplacements. (...) Je sais que vous avez des difficultés personnelles, mais ces difficultés ne peuvent être résolues que par le dialogue avec la direction générale et une compréhension mutuelle », a estimé Joiséus.

Le nouveau directeur a dissipé les doutes des employés sur sa mission. « Je n’ai pas le mandat de privatiser l’EDH. Je ne viens pas vous faire la chasse aux sorcières. On ne peut absolument rien faire dans l’indiscipline, dans le désordre. Si nous sommes une compagnie, nous ne devons travailler que pour son bien. (...) Nous allons travailler ensemble afin de changer la culture de cette compagnie. Nous allons travailler ensemble pour identifier les problèmes et élaborer un plan de redressement. Tout le monde va devoir s’y mettre 24/24 pour appliquer ce plan », a déclaré Michel Présumé. 

La Fédération des syndicats des travailleurs de l’ED'H ne reconnaît pas cette installation 

Contacté par le journal, le vice-président de la Fédération des syndicats des travailleurs de l’ED'H, Pierre Michel Félix, estime qu’il n’y pas eu d’installation du nouveau directeur. « Ils ont fait une présentation à la presse. Normalement les cérémonies d’installation ont lieu à la salle de conférence de l’institution à la rue Joseph Janvier. Dans le cas de Michel Présumé, ils ont convoqué une réunion du conseil de direction au local du MTPC. Arrivés à la réunion, les membres du conseil de direction ont constaté que Michel Présumé restait caché dans une autre salle. On l’a présenté au conseil de direction comme nouveau DG. Notre position reste la même. Nous ne voulons pas que Michel Présumé dirige l’ED'H. Nous appelons le président à la sagesse. Nous ne contestons pas son droit de nomination ou de révocation. En ce qui concerne Michel Présumé, le président Moïse doit rapporter cet arrêté et nommer un autre directeur général crédible et honnête », a fait savoir Pierre Michel Félix. 



Réagir à cet article