Joseph Jouthe : « Les passagers n’ont pas besoin de faire le test Covid-19… pour le moment »…

Publié le 2020-07-01 | lenouvelliste.com

L’aéroport international Toussaint Louverture, rouvert, attend, le 1er juillet 2020, 4 à 5 vols, soit environ 400 passagers, a confié au journal le Premier ministre Joseph Jouthe. « Les passagers n’ont pas besoin de faire le test Covid-19 pour le moment. Ils n’ont pas le temps matériel de le faire pour le moment, selon ce que nous disent les compagnies aériennes », a précisé le Premier ministre Joseph Jouthe, soulignant que « pour les 15 prochains jours, les passagers qui arrivent iront en quarantaine domiciliaire et le MSPP continuera de faire le suivi ».

Cependant, a expliqué le chef du gouvernement, « après ces 15 jours, une circulaire réclamera le test de la Covid-19 ». « Un formulaire sera disponible sur un site. C’est avec ce formulaire que le passager confirmera sa réservation auprès de la ligne aérienne », a informé le Premier ministre Joseph Jouthe, soulignant que l’aéroport a rouvert « sous pression de la diaspora », pour des raisons économiques, car il n’était plus possible de continuer à payer le personnel d’un aéroport fermé et parce que tous les aéroports de la région ont rouvert.

« Tous les aéroports de la région sont obligés de rouvrir. Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’être en porte-à-faux avec ce mouvement-là qui est train de se faire au niveau des aéroports internationaux », a expliqué le Premier ministre Joseph Jouthe. Interrogé sur les craintes d’introduction de la souche virulente de la Covid-19 alors que les cas de contamination explosent au Brésil et en Floride où il y a une importante communauté haïtienne, le chef du gouvernement assume. « Bien sûr, les craintes sont là et sont pour tous les pays. Les craintes de l’introduction de la souche virulente ou de celle qui est entrée en Haïti existent », a confié le PM Joseph Jouthe. Il assure que les autorités observent ce qui se passe partout dans le monde sur l’évolution de la pandémie.  

« Bien entendu, nous avons encore plus peur de la situation en Floride », a dit le chef du gouvernement : « Nous sommes très, très inquiets par rapport à ce qui se passe en Floride et nous continuons de prendre les mesures barrières. C’est pour cela que nous demandons aux passagers d’aller en quarantaine domiciliaire. Si la personne présente des symptômes, elle sera prise en charge par le MSPP », a renchéri Joseph Jouthe qui y va de considérations d’ordre scientifique par rapport aux risques après l’ouverture de l’aéroport international Toussaint Louverture.

« Même si une personne vient avec le test, le test est valable pour 14 jours parce que le temps d’incubation est de 14 jours. La personne peut faire le test et être contaminée quelques heures après l’obtention du résultat. Nous tenons compte de tout ça », a insisté le Premier ministre Joseph Jouthe, qui a souligné qu’un Haïtien malade de la Covid-19 qui rentre chez lui sera pris en charge par le MSPP.

Le paquet, pour contenir les risques de transmission du virus, est mis sur les mesures barrières à l’aéroport, marquages au sol, port du masque. Sur place, il y a des équipes chargées de faire appliquer ces consignes, a indiqué le chef du gouvernement. Les avions de 124, 130 places ne sont autorisés à transporter qu’environ 100 passagers. Les sièges du milieu ne devront être utilisés que si les passagers sont des membres d’une même famille, a expliqué le Premier ministre Joseph Jouthe.

Clin d’œil sur la situation dans la région des Caraïbes…

Par rapport à la flambée de cas de Covid-19 dans l’État de la Floride, deux autres destinations de la Caraïbe ont rejoint les Bahamas sur les exigences faites aux voyageurs en provenance de cet État et ailleurs aux États-Unis, a indiqué le Miami Herald.

Porto Rico a annoncé mardi que les voyageurs arrivant sur l’île doivent avoir le résultat d’un test moléculaire Covid-19 effectué trois jours avant de voyager.

La Jamaïque, qui avait donné le choix aux voyageurs d’effectuer le test avant le voyage ou à l’arrivé dans l’un des deux aéroports internationaux du pays, a changé silencieusement son protocole.

Avant le 10 juillet, les voyageurs en provenance de la Floride, de New York, de l’Arizona, du Texas et autres endroits à haut risque aux Etats-Unis doivent passer un test sept jours avant de voyager à la Jamaïque, a confirmé au Miami Herald Edmund Bartlett, ministre du Tourisme de la Jamaïque.

« Si vous voulez venir à Porto Rico, vous devez avoir un test Covid-19 négatif », a annoncé la gouverneure de Porto Rico, Wanda Vázquez, qui, en conférence de presse, a appelé à apprendre des erreurs commises dans la gestion de la pandémie par des États comme la Floride.

La Grenade, qui n’a pas de cas actif après avoir enregistré 23 cas d’infection et zéro mort de la Covid-19, a reporté mardi la réouverture de son aéroport prévue mardi. Les compagnies aériennes ne sont pas d’accord avec le protocole du pays demandant à chaque passager de présenter les résultats d’un test Covid-19 avant de venir dans le pays, a annoncé le Premier ministre de la Grenade, Keith Mitchell.

Les Bahamas, les Bermudes, St-Martin, la partie hollandaise,  reprennent ce mercredi avec les vols commerciaux. St-Martin invite tous les touristes de l’Europe et d’autres destinations de la Caraïbe.

 Mardi, St-Martin a indiqué un report de deux semaines pour les vols en provenance des Etats-Unis, a rapporté le Miami Herald. La décision de reporter les vols en provenance des USA a été « très difficile pour l’économie de l’île et une décision très facile pour protéger la santé de l’île », a confié au Miami Herald la ministre du Tourisme, Ludmila de Weever.

Aux États-Unis la Covid-19 gagne du terrain…

En ce long week-end du 4 juillet, fête de l’Indépendance des États-Unis, la situation se corse avec au moins 40 000 cas d’infection chaque jour.

Certaines plages de la Floride, où la saison touristique bat son plein, ont également été fermées pour tenter de freiner ce nouveau pic de contaminations, et les municipalités ont renforcé les mesures de protection sanitaire. Dans le comté de Miami-Dade, des volontaires font du porte-à-porte pour distribuer masques, gants et gel hydro-alcoolique en répétant aux habitants l’importance des gestes barrières, a rapporté l’AFP.

À Miami, les autorités ont décidé mardi de fermer pendant 30 jours les commerces qui ne respecteraient pas les mesures sanitaires. Et la plupart des événements prévus en Floride pour la fête de l’Indépendance ont été annulés. Pour ceux qui seront organisés, les autorités ont demandé aux spectateurs d’y assister depuis leur voiture, selon cette agence de presse.

Même constat à New York, où le maire de la ville Bill de Blasio a annoncé mercredi que les restaurants ne pourraient rouvrir leurs salles comme prévu dans la stratégie municipale de déconfinement.

«Même la semaine dernière, j’avais un espoir, mais les informations qui proviennent de tout le pays vont de mal en pis», a justifié le maire démocrate.

Roberson Alphonse

Avec Miami Herald et AFP



Réagir à cet article