Notre démocratie cherche des apôtres

Publié le 2020-06-30 | Le Nouvelliste


La vie est belle pour l’administration Moïse/Jouthe. Sans contre-pouvoir, elle dépense comme bon lui semble, publie les décrets qui lui plaisent, libère les prisonniers qu’elle désire. Quoi de plus beau que de diriger sans Parlement et avec un système judiciaire en lambeaux ? S’il est vrai qu’un tiers du Sénat est encore en fonction, il semble que leurs tâches ne se résument qu’à dépenser le budget alloué au Grand Corps. S’il est vrai que le pouvoir judiciaire existe, il donne de plus en plus l’apparence d’un pouvoir édenté. Au Brésil, on a vu un juge exiger du président Jaïr Bolsonaro le port du masque en public au temps du coronavirus. Aux États-Unis, il est fréquent que la justice bloque des décisions du président Donald Trump. Chez nous, les juges font la grève, le président Jovenel Moïse publie ses décrets.

Le dernier décret en date est le nouveau code pénal que l’exécutif publie dans le journal officiel Le Moniteur. Cette décision provoque de la grogne sur les réseaux sociaux, mais nous ne savons pas encore grand-chose sur le document. Nous devons nous rappeler que cette décision engage l’avenir de toute la nation. Voilà pourquoi les spécialistes, au-delà du débat pour ou contre Jovenel Moïse, doivent aider la population à décortiquer le document. L’État ne le fera pas. Il ne nous doit ni communication du texte ni explication de ses implications.

Au même titre que la circulaire de la banque centrale sur les maisons de transfert, ce dossier doit nous intéresser. On se rappelle que face aux remous que cette circulaire avait provoqués dans l’opinion, la BRH a sursis momentanément à son application. Peut-être une stratégie pour ne pas perdre la face. Peut-être que les autorités cherchent la meilleure formule pour porter la population à avaler la pilule. Dans le cas du nouveau code pénal comme pour beaucoup d’autres décrets, nous ne savons pas encore quelles bonnes ou mauvaises surprises les autorités nous réservent.​

Le Parlement étant en dysfonctionnement, la justice étant domestiquée et en profond sommeil, l’exécutif en profite pour prendre du terrain et s’érige en seul pouvoir de l’État. L’exécutif se donne le pouvoir de faire les lois, de les publier et choisir quand et contre qui elles méritent d’être appliquées. Ces derniers jours, l’exécutif nous gâte avec ses décrets, les uns plus surprenants que les autres. Ceux qui craignent de se réveiller un matin et de trouver un décret consacrant une nouvelle constitution n’ont pas tort, surtout que dans les prochaines semaines, avec la fin du mandat des élus locaux, tous les pouvoirs seront concentrés entre les mains du président Jovenel Moïse. A côté des sénateurs encore en fonction qui se font discrets pour garder leur budget, le chef de l’État sera le seul à décider de la destinée de la nation. Voilà à quoi se réduit la démocratie haïtienne qui se cherche depuis le départ des Duvalier, il y a plus de trente ans.

Trente ans après, les institutions ne sont pas consolidées. Le Parlement, même quand il est fonctionnel, ne joue pas son rôle. La justice est loin de se constituer en un pouvoir indépendent. Le contexte actuel réunit tous les symptômes de la mauvaise santé de la démocratie haïtienne. Il est évident que notre démocratie cherche des apôtres pour la consolider.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".