Jovenel Moïse, un match après l’autre

Publié le 2020-06-19 | Le Nouvelliste

A faire le décompte des avis des citoyens dans les rues, dans les transports publics ou sur les réseaux sociaux, le président Jovenel Moïse ne suscite que récriminations et reproches pour ses promesses non tenues et le manque de résultats de ses administrations. 

Le président amuse ou agace. 

Dans les médias, le président Moïse n’a pas bonne presse. Sa dernière conférence de presse remonte à des mois; ses partisans qui prennent la parole en son nom peinent à convaincre. Le président, depuis les 5, 6, 7 juillet 2018, traîne ses responsabilités comme un boulet et le pays désespère de le voir prendre des initiatives décisives et utiles. 

Comme beaucoup de présidents avant lui, Jovenel Moïse a du mal à se faire aimer. Il est contesté. Détesté même, par certains.

Et pourtant, jour après jour, le pays se réveille chaque matin avec Jovenel Moïse comme président. Pas toujours ferme au poste. Mais toujours en poste.

Comme un René Préval ou un Michel Martelly, le président a appris au fil des écueils et des tourments à faire le dos rond. Il laisse passer les vagues. Évite d’affronter directement ses opposants. Il les endigue, les épuise, sans les combattre. Il laisse le boulot à la police et à ses supplétifs.

D’un autre côté, Jovenel Moïse soigne ses relations avec la communauté internationale. Avec ceux qui comptent dans la communauté internationale. Il a des amis qu’il s’interdit de heurter et des alliés mous qu’il bouscule régulièrement, sans les frapper trop fort.

Même attitude envers ses amis de la classe politique. Jovenel Moïse récompense les fidèles, châtie les incartades de ceux qui essaient de se libérer des liens qui les unissent à lui. Dans tous ses gouvernements il laisse de la place pour ceux qui veulent gouverner avec lui.

Après deux années de difficultés qui l’ont vu épuiser un nombre record de premiers ministres pour passer de Jack Guy Lafontant à Jean-Henry Céant, de Céant à Jean Michel Lapin, de Lapin à Fritz William Michel puis de Michel à encore Lapin et enfin de Lapin à Joseph Jouthe, le président Moïse a passé son temps à gérer des crises politiques comme les épisodes de peyi lòk ou la crise de la Covid-19. Dans la même période, la Police nationale d’Haiti (PNH) a failli exploser et la gourde a perdu de sa valeur comme jamais dans l’histoire récente du pays en 24 mois. La vie chère est au plus haut, le respect des droits humains au plus bas.

C’est ce président affaibli, mais encore au pouvoir, qui veut changer de Constitution, faire des élections et rester au pouvoir encore 20 mois tout en modifiant toutes les lois en vigueur et en inscrivant les textes manquants dans le corpus. 

Très vaste programme pour les uns, trop vaste programme pour les autres...

Pour reprendre un spécialiste du football, on peut lire l’histoire de Jovenel Moïse comme celle d’une équipe qui n’aurait pas dû s’inscrire à un championnat et qui va perdre sans rien gagner ou comme une équipe qui enchaîne des défaites sans conséquences, réussit des matchs nuls inespérés, gagne de petites victoires importantes et qui, de match en match, reste dans le jeu, n’est ni disqualifiée ni rétrogradée. 

Jovenel Moïse pousse la balle et attend ses adversaires au prochain match, chaque jour.

Ce n’est ni du beau jeu ni une façon de faire qui enflammera le cœur des supporteurs. Mais est-ce dans ses ambitions ?

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".