Le dollar à 120 gourdes, diversion sur mille sujets

Publié le 2020-06-18 | Le Nouvelliste

Le dollar vaut 120 gourdes dans certains magasins. C’est la valeur affichée pour acheter en gourdes. Pour les montants vendus en banque ou chez les cambistes de fait, chaque montant, chaque client a son taux. Cette spirale a des conséquences sur les prix des produits importés que nous consommons dans un pays qui produit peu, transforme peu. 

La flambée du prix de la devise américaine s'explique par l'appât du gain de ceux, petits et gros porteurs, qui jouent contre la gourde, le contrôle du marché par des acteurs non régulés et à cause des délices de la spéculation. Ces maux sont connus et ne sont pas combattus par les autorités qui ne sont pas en mesure d'intervenir sur le marché des changes ni de réduire les dépenses publiques. 

Au-delà de ces raisons, le dollar s'apprécie surtout par le fait que nous Haïtiens n'arrêtons pas de consommer des produits étrangers sans exporter. La balance commerciale est déficitaire et le flux de devises entrant est au plus bas en ces temps de Covid-19. 

Cette situation a des conséquences terribles sur la vie au quotidien en Haïti. Cela devrait intéresser au plus haut point les autorités et motiver ceux qui rêvent de prendre le pouvoir. Les premiers pour chercher des solutions, les opposants pour se baser dessus pour faire campagne en proposant des jours meilleurs et pour dénoncer l'incurie des actuels dirigeants. 

Il n'en est rien. 

Le gouvernement parle peu de la vie réelle des Haïtiens. Les politiciens jamais des lendemains possibles. 

Ces derniers jours, le pays est même plongé dans un bain de discussions juridiques. Des décrets ayant force de loi sont publiés comme pluie en temps de cyclone. Ils sont émaillés de dispositions farfelues ou autoritaires. Alimentent les conversations avant de rejoindre les volumineuses archives où se reposent les lois mort-nées qui peuplent notre arsenal juridique. 

Quand ce n'est pas sur des sujets spécialisés, c'est une énième tentative d'imposer maladroitement une version de carte d'identité sans obligation de la délivrer un jour à tous les citoyens qui occupe le temps des responsables publics. 

Comme trop n'est jamais assez, la communauté internationale a lancé deux sujets de débats. L'OEA pousse la question de la durée du mandat présidentiel. Le BINUH nous invite à plancher sur une nouvelle constitution. 

Ce n'est pas que plus de lois, plus de clarté constitutionnelle ou un terme connu ne soit pas nécessaire pour assurer plus de sérénité au pays, cela tombe simplement au très mauvais moment et tout cela ressemble à de la diversion légale.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".