A 85%, les cas de fièvre sont positifs au coronavirus

Publié le 2020-06-15 | lenouvelliste.com

« À 85%, les résultats des tests de coronavirus sont positifs pour toute personne présentant une fièvre supérieure ou égale a 38 degrés Celsius ou un antécédent de fièvre récente accompagnée de toux ou pas, de difficultés respiratoires ou pas, de courbature ou pas, céphalée inexpliqué », a fait savoir le Dr Patrick Dély lors d’un point de presse organisé ce lundi par le Centre d’informations permanentes sur le coronavirus.

Les résultats se sont aussi révélés positifs dans le même pourcentage pour toute personne qui présente des altérations subites du goût (dysgueusie), de l’odorat (anosmie) et de rhinite associée, a poursuivi le directeur d’épidémiologie, de laboratoire et de recherche. Ces données, collectées durant les trois premiers mois depuis que le virus a été déclaré en Haïti, poussent les autorités sanitaires à redéfinir les cas suspects. Outre ces cas de figure, « toute personne chez qui un clinicien, un médecin, une infirmière a des suspicions de Covid-19 est un cas suspect. L’altération de l’état général d’un enfant rentre aussi dans le tableau des cas suspects.

En ce qui concerne les cas positifs, l’épidémiologiste a annoncé que des modifications ont également été apportées à la définition des cas avérés. Au-delà des résultats de tests de laboratoire confirmant la contamination d’une personne par le SARS-CoV2, la positivité par lien épidémiologique a été adoptée. Selon le médecin, tout cas suspect qui a été en « lien étroit » avec un cas positif est considéré positif. Les décès attribués à la Covid-19 tiendront désormais compte de la variable de lien épidémiologique.

« On a apporté ces modifications sur la base des données probantes », a déclaré le Dr Dély, annonçant que le ministère de la Santé publique et de la Population ne parlera plus de guérison mais plutôt de récupération, de rétablissement. Au lieu de 30 jours, après 7 à 10 jours de la disparition des signes et symptômes de la Covid-19, toute personne infectée est déclarée récupérée, selon les nouvelles dispositions. Le Dr Dély insiste pour expliquer que 10 jours après l’absence de signes et symptômes, une personne infectée devient non contagieuse. « Si cette dernière n’est pas affectée psychologique, elle peut reprendre ses activités tout en continuant à respecter les gestes barrières », a indiqué le directeur de DELR, se montrant satisfait de l’évolution " contrôlée " de l’épidémie dans le pays.

Le virus ne se comporte pas de la même manière qu’à l’étranger. Si Dr Dély ne sait pas encore d’où provient sa souche il sait néanmoins que depuis la 22e semaine épidémiologique de la Covid en Haïti, cette grippe mortelle a atteint son pic entre le 24 et 30 mai. « Jusqu’à 13 juin, le système a capté 4 309 contaminations pour 9 006 tests effectués. On a enregistré 73 décès pour un taux de létalité de 1, 7%. Ces chiffres donnent le reflet de la réalité », a fait savoir l’épidémiologiste. Celui-ci ajoute : « Ces données ne sont pas exhaustives. Elles sont colletées en fonction de ce qu’on fait. Si le ministère arrive à augmenter sa capacité à réaliser les tests, les données peuvent être différentes. »

Le médecin dit observer une forte transmission interhumaine, beaucoup de gens sont affectés par la maladie. Il y a une extension géographique des cas. Le département de l’Ouest est le plus touché avec la commune de Delmas qui remporte la palme avec 820 cas, suivie de Port-au-Prince avec 770 cas, de Pétion-Ville avec plus de 500, de Tabarre (400) et de Carrefour (254). Selon le plan de réponse, le pays atteint la phase 6 de l’épidémie. Il est plus que jamais nécessaire de faire front commun pour contrecarrer la maladie, a invité le Dr Patrick Dély, qui souligne la nécessité d’une coordination intra et intersectorielle de réponse.



Réagir à cet article