Le budget de la République, le sujet qui divise

Publié le 2020-06-09 | Le Nouvelliste

Le budget de cette année, comme dans le passé, provoque des grognes. Chaque secteur est mécontent de l'enveloppe qui lui est allouée. Des associations de juges annoncent même un mouvement de grève illimitée pour dénoncer le "kaka aran" qu'on donne à la justice. Peut-être que les médecins vont suivre les juges pour exiger de meilleurs traitements pour le secteur sanitaire dans le budget de la République. Le secteur éducatif est-il satisfait de son budget ? On sait déjà que la réponse est non. N'était-ce le coronavirus, les professeurs des écoles publiques seraient les premiers à entrer en grève pour toutes sortes de raisons.

Définivement, le budget de la République est un sujet qui fâche. Chaque secteur souhaite avoir le plus grand pourcentage du budget. Ce qui est compréhensible dans la mesure où les besoins sont énormes dans tous les domaines alors que les ressources sont maigres. Face à un tel constat, une utilisation optimale de nos ressources s'impose. Puis, nous devrions trouver les voies et moyens pour créer des richesses en vue de les redistribuer à tous les secteurs au profit de la population. Voilà ce qui devrait nous préoccuper dans le contexte de pauvreté dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Créer de la richesse au profit de toute la population haïtienne n'a jamais été le souci de nos élites. Aujourd'hui, plus que  hier, la pauvreté des masses saute aux yeux. Les secteurs vitaux du pays - la sécurité, la justice, l'éducation - sont sous financés. Avec un taux de chômage explosif, une agriculture de subsistance, une éducation en lambeaux, une justice dysfonctionnelle, une corruption généralisée, le pays ne se donne pas les moyens pour trouver les ressources nécessaires pour répondre aux besoins de ses fils et filles.

Le pire, le peu de ressources dont nous disposons est mal utilisé. Cette anomalie n'a pas commencé avec le président Jovenel Moïse, mais il n'a pas tenu sa promesse de la corriger.

Nous sommes un pays pauvre, c'est connu de tous. Peut-être sauf ceux et celles qui vivent comme des princes aux frais de la République sans aucun souci de résultats ne le savent pas. On doit le leur rappeler.

La bataille pour une meilleure répartition du budget doit être constante. Ce qui doit marcher de pair avec une exigence de reddition de comptes pour chaque gestionaire des deniers public.

Une bonne répartition du budget de la République ne suffira pas pour nous sortir de notre pauvreté, mais ce sera un pas important. Il doit s'ensuivre une entente inter-haïtienne pour mettre fin à l'instabilité politique qui prend notre économie en otage. C'est la voie à suivre pour que le pays puisse créer de la richesse au profit de tous.  

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".