La Hofsa perd son autorisation de fabriquer des armes et des munitions en Haïti

Le ministère du Commerce et de l’Industrie s’est ravisé en prononçant la dissolution de la société anonyme Haïti Ordnance Factory SA (HOFSA), autorisée en novembre 2019 à fabriquer des armes et des munitions en Haïti. Si le ministre Jonas Coffy a reconnu une légèreté de la « direction du juridique » du ministère, a assuré qu’aucune formalité n’a été remplie entre-temps pour qu’Hofsa lance ses opérations, il a aussi promis d’étudier à nouveau l’autorisation de fonctionnement qu’il a signée en faveur de « Tradex Haïti SA » qui a les mêmes actionnaires qu’Hofsa. 

Roberson Alphonse
Par Roberson Alphonse
04 juin 2020 | Lecture : 4 min.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie Jonas Coffy a informé le public de la dissolution de la société anonyme mixte Haïti Ordnance Factory SA (HOFSA), compagnie autorisée en novembre 2019 à fabriquer des armes et des munitions en Haïti. « Le ministère du Commerce et de l’Industrie informe le public en général et les intéressés en particulier que conformément à la Constitution en son article 268-3, renforcée par le décret du  23 mai 1989 en ses articles 1, 10 et 12, seules les Forces armées d’Haïti on

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.