Maxine Waters appelle Michele B. Sison à "ne pas laisser Haïti sombrer dans le chaos et la violence"

Publié le 2020-05-29 | Le Nouvelliste

La congresswoman Maxine Waters a, dans une correspondance en date du 28 mai 2020, appelé l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti Michele B. Sison à ne pas laisser Haïti sombrer dans le chaos et la violence. « Je vous écris pour vous encourager à utiliser votre grande connaissance et expérience en Haïti pour empêcher que le pays ne s’enlise dans la spirale du chaos et de la violence », a écrit la congresswoman Waters.

« En tant qu’ambassadeur des Etats-Unis, c’est votre responsabilité de développer de bonnes relations dans le pays d’accréditation. Les Etats-Unis ne peuvent pas avoir de bonnes relations avec les pays qui ne respectent pas le règne du droit et les dispositions internationales en matière des droits humains, a indiqué Maxine Waters. Vos connaissances sur Haïti et votre longue carrière de diplomate à travers le monde vous placent en bonne position pour promouvoir le respect du règne du droit et les droits de l’homme », a poursuivi Maxine Waters, ajoutant que l’ambassadeur Sison est bien consciente des récents événements troublants en Haïti.

Maxine Waters a souligné que sa correspondance survient en réponse à des « rapports » indiquant que le chef d’un escadron de la mort, Jimmy Cherizier alias Barbecue, a perpétré des attaques violentes contre des habitants de quartiers pauvres de Port-au-Prince avec le support de la PNH. « Je suis particulièrement dérangée par des rapports indiquant que le chef d’un escadron de la mort, Jimmy Cherizier alias Barbecue, accompagné de trois véhicules de transport de personnel de la Police nationale d’Haïti, a envahi Cité Soleil mardi, incendié des maisons et tué des gens. Cette violente attaque rapportée suit celles perpétrées dans des quartiers pauvres de Tokyo, Delmas et Pont-Rouge ces derniers jours au cours desquelles des policiers alliés de Chérizier sont restés impassibles alors que des maisons étaient incendiées et des personnes tuées », a poursuivi Maxine Waters dans sa lettre, soulignant que « si ces rapports sont vrais, cela représenterait une escalade outrageuse et épouvantable des violences politiquement motivées contre le peuple haïtien ».

La congresswoman Maxine Waters a appelé l’ambassadeur Michele B. Sison à vérifier si ces atrocités ont eu lieu et le cas échéant, à les condamner fermement et à demander au gouvernement haïtien d’enquêter et de poursuivre les auteurs. Maxine Waters, chef de la commission des finances au congrès américain, a également pressé l’ambassadeur des Etats-Unis de vérifier si les forces de sécurité haïtiennes qui reçoivent des fonds des Etats-Unis sont impliquées dans ces violations.

Les actes de violence politiquement motivés doivent s’arrêter une fois pour toutes, a appelé Maxine Water qui a fait mention de sa dernière visite en Haïti en avril 2019. Elle a aussi rappelé le bilan de tueries au Bel-Air, le massacre de La Saline et les 19 personnes tuées entre le 15 septembre et le 1er novembre par les forces de sécurité lors de manifestation anti-gouvernementales, selon Amnisty International.

« Les massacres sont intolérables, inconcevables et doivent cesser », avait appelé la congresswoman Maxine Waters, interrogée par le journal au salon diplomatique de l’aéroport international Toussaint Louverture avant de repartir pour les Etats-Unis, le mercredi  24 avril 2019. « Nous étions choqués d’écouter les victimes et les membres de leurs familles raconter les tueries et l'incendie ayant détruit leurs maisons », avait-elle confié.

L’élue démocrate, irascible adversaire du président Donald Trump, s’était surtout engagée à battre la grosse caisse, à attirer les projecteurs sur le massacre de La Saline et d’autres tueries extrajudiciaires ayant porté 104 congressmen, il y a quelques semaines, à appeler à la tenue des investigations indépendantes sur ces évènements. La congresswoman, invitée en Haïti par son ami, l’ex-président Jean-Bertrand Aristide, avait indiqué que l’attention de l’administration Trump, celle du caucus d’élus afro-américains, latinos, asiatiques, de la commission des affaires étrangères du Congrès ont été attirées.

Pour Maxine Waters, c'est à l’Exécutif haïtien de prendre des engagements afin de savoir comment et pourquoi ces massacres ont été perpétrés. L’élue démocrate, responsable de la commission Finances au Congrès, avait souligné que l’aide américaine à Haïti peut constituer un levier susceptible d’être utilisé pour encourager les autorités haïtiennes à faire le nécessaire.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".