La vérité des prix

Publié le 2020-04-21 | Le Nouvelliste

Dans une de ses rares interventions dans la presse, Eddy Deeb, du Groupe Deka (Bongù et autres marques), premier importateur et plus important payeur de taxes parmi les entreprises haïtiennes, a fait une mise au point après une déclaration faite par Rosny Desroches sur le prix du riz en Haïti. 

Mardi matin, sur Magik 9, en explication de son appel publié dans Le Nouvelliste : « Après le coronavirus il faut que les choses changent en Haïti », Desroches a déclaré : « La Jamaïque applique une taxe de 25% sur les importations de riz. Haïti applique une taxe de 3% sur le riz. Mais le riz se vend plus cher en Haïti comparativement à la Jamaïque ».

Pour Deeb, « Rony Desroches veut s’imposer en analyste du monde des affaires sans vérifier ses données ».

Dans sa réaction transmise au Nouvelliste et à Magik 9, l'homme d'affaires précise que la différence de prix entre Haïti et la Jamaïque vient du fait que : « la Jamaïque n’achète pas le riz américain que réclame le consommateur haïtien. Elle importe de la Guyane et du Surinam un riz de moindre qualité, meilleur marché. En outre, ces deux pays sont membres associés du Caricom et leur riz ne paie pas de droits de douane ». 

« Les 25% des droits de douane sur le riz à la Jamaïque ont été instaurés comme protection à la Caricom », insiste l'importateur. 

Plus loin dans sa note, Eddy Deeb invite Rosny Desroches « à venir inspecter nos livres et voir la marge faible que nous réalisons sur l’importation du riz. C’est dommage qu’il ait à faire de la démagogie intellectuelle qui fait du tort (plus qu’il ne le pense) à des durs travailleurs ».

Cet échange par médias interposés entre deux personnalités de premier plan du monde des affaires et de la société civile souligne la faiblesse des informations et dialogues qui existe au plus haut niveau en Haïti. 

Tous les secteurs sont concernés, le public comme le privé, le dialogue, entre privé et privé, entre public et public, est défaillant. Rares sont ceux qui se parlent vraiment en Haïti. Chacun connaît son rayon et son secteur. 

La presse économique est en retard, le ministère du Commerce et de l'Industrie aussi. Les associations de patrons comme les grands groupes économiques. Chacun évite d'aller dans la vérité des prix jusqu'aux nuances. Il n'existe aucun observatoire de la vie économique, encore moins des marchés. 

Dans l'affaire du riz, il y a des marges faibles sur de grosses quantités et la qualité détermine le prix. La quantité aussi. Et le taux de change. Et la diète alimentaire, d'un pays à l’autre. Ici, le riz américain, blanc et long, est en demande. Ailleurs, il ne fait pas la loi. Tout un ensemble de facteurs déterminent les prix du riz comme de toutes les denrées et produits. 

Ici, l’Haïtien est un consommateur et l'État un collecteur de taxes. Le reste est libre. 

Rien que la stabilité de la monnaie d'un pays peut protéger la bourse de ses consommateurs alors que la dépréciation de la devise d'un autre pays peut peser lourd sur le prix de vente même quand le prix d'achat ne changerait pas. 

En Haïti, nous avons deux devises. Nos problèmes sont multiples. Le prix du riz a peu changé de 2008 à nos jours sur le marché mondial. Haïti a vu la gourde passer de 40 pour un dollar à 102 gourdes. Ce n'est pas le riz qui s'est apprécié, c'est la gourde qui s'est dépréciée. Car le riz s’importe en dollar. La production locale n’augmente que dans l’esprit de nos responsables du ministère de l’Agriculture et du Développement rural depuis un siècle.

La vérité des prix est signe de modernité. Haïti baigne dans l'archaïsme. 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".