Covid-19

 « L’état d’urgence sanitaire » sera renouvelé pour un mois supplémentaire en Haïti

Publié le 2020-04-20 | lenouvelliste.com

Le gouvernement Jouthe va renouveler pour un mois de plus « l’état d’urgence sanitaire » en Haïti, a annoncé en exclusivité dimanche au Nouvelliste le Premier ministre. Les principales mesures de restriction seront maintenues. Les écoles, les universités, les péristyles ou temples vaudou, les églises, les mosquées et tous autres lieux de culte généralement quelconques, les aéroports internationaux, les frontières terrestres et maritimes demeureront fermés…

Ce 19 avril fait un mois depuis l'identification des deux premiers cas de coronavirus dans le pays. Un mois aussi depuis que le gouvernement a déclaré l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national afin de limiter la propagation du coronavirus en Haïti.  

« Nous allons renouveler pour encore un mois l’état d’urgence sanitaire dans le pays. L’arrêté sera publié ce lundi », a annoncé au Nouvelliste le chef du gouvernement. « Il y aura pratiquement les mêmes dispositions », a souligné Joseph Jouthe.

Le chef de la Primature a fait savoir que le pays se trouve aussi dans un « état d’urgence alimentaire ». Joseph Jouthe a annoncé que l’état d’urgence alimentaire serait à l’intérieur de l’état d’urgence sanitaire.

Le Premier ministre a fait savoir que des dispositions seront prises pour encourager la culture des denrées à cycle court.

L’un des changements majeurs dans le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire concerne les factories. En effet, ce lundi 20 avril, tous les ouvriers dans le secteur de la sous-traitance reprendront leur travail après un mois de chômage. « Cependant, cette réouverture se fera à 30% de l'affluence au sein des usines», a précisé Joseph Jouthe.

Le Premier ministre promet que son gouvernement va s’assurer que les factories respectent les principes d’hygiène comme la disponibilité dans les lieux de travail de l’eau, du savon, des solutions alcoolisées pour le lavage des mains des ouvriers. « Si une factorie ne respecte pas ces normes, elle sera fermée ipso facto », a prévenu Joseph Jouthe.

Le couvre-feu, qui est entré en vigueur le vendredi 20 mars dernier, sera maintenu, a indiqué le chef du gouvernement. Cependant, M. Jouthe a appelé la police à ne pas brutaliser les gens qui violent le couvre-feu.

Un mois après l’apparition du Covid-19 dans le pays, Haïti a enregistré officiellement 44 cas de contamination, trois décès et zéro patient déclaré guéri, selon les autorités sanitaires. Un mois après, les autorités ont du mal à respecter leurs promesses d’accompagnement faites à la population. Un mois après, les gens n’ont pas changé de comportement. La plupart d’entre eux continuent de croire que le gouvernement leur ment sur l’existence de la maladie dans le pays.



Réagir à cet article