Retour des Haïtiens de la République dominicaine, Jouthe annonce actions et discussions...

Publié le 2020-03-26 | lenouvelliste.com

Officiellement, il n’y a pas de rapatriement, mais les autorités dominicaines ont déposé ces derniers jours plus d’un millier d’Haïtiens et d’Haïtiennes à la frontière. Nos compatriotes, plus de 1 400 dénombrés par le Groupe d'appui aux rapatriés et aux réfugiés (GARR), retournent au pays sans test de dépistage au Covid-19. « Jusqu’à vendredi dernier, on n’avait pas remarqué la présence d’agents sanitaires effectuant un quelconque test. Les rapatriés sont rentrés sans s’inquiéter et seront éparpillés sur le territoire national », a confié Géralda Sainville Lubin, responsable de communication du GARR, à la matinale de Magik 9 mardi. Il y a aussi les travailleurs journaliers qui passent dans d’autres points non déclarés de la frontière, a-t-elle aussi expliqué.                                          

Le Premier ministre Joseph Jouthe ne se voile pas la face. « Je suis bien informé de la situation sur la frontière qui a été toujours ainsi, mais avec le coronavirus, il faut changer de comportement, bien que les mauvaises habitudes ont la vie dure. Nous travaillons en conséquence. Une rencontre a été organisée sous l'égide du MAHVE entre OIM et ONM pour que chaque entité prenne ses responsabilités », a confié le Premier ministre, interrogé par le journal.                                               

« Parallèlement les mairies et toutes les collectivités territoriales sont en branle, aux côté de la DPC, sous l'autorité du MICT, pour assister les populations des zones les plus reculées, spécialement celles des zones frontalières », a-t-il poursuivi, annonçant pour les expulsions que des « discussions sont en cours pour pallier cette situation ».                                                                  

« Mais je vous avoue que c'est compliqué du fait qu'il faut continuer à agir sur tous les fronts avec les mêmes moyens financiers », a indiqué le Premier ministre Joseph Jouthe. Le chef du gouvernement Joseph Jouthe a confié avoir « parlé à plusieurs collègues et amis dominicains » éprouvés par le Covid-19.  «  J’ai fais un tweet à tous nos pays frères qui sont secoués par cette catastrophe », a indiqué le chef du gouvernement, qui veut assurer nos voisins de la solidarité en cette période difficile pour les habitants de toute l’île. 

La diplomatie haïtienne essaie aussi de s’activer après que la frontière eut été fermée sans avertir les Dominicains. « Je me suis entretenu au téléphone avec mon homologue dominicain, le chancelier Miguel Vargas, en début de semaine dernière. Nous avions prévu de nous rencontrer à Santo Domingo mercredi dernier en vue de discuter d'une coopération insulaire pour contrer la propagation du Coronavirus sur l'île. Cependant, la dégradation de la situation sanitaire et la fermeture de nos frontières nous ont porté à annuler ce voyage. Malheureusement, nous avons appris le week-end dernier que le chancelier a attrapé le coronavirus. J'en profite pour lui renouveler, au nom du président de la République, S.E. Jovenel Moïse, les souhaits de bon rétablissement », avait confié au journal le ministre des Affaires étrangères Claude Joseph. « Je dois aussi souligner que la ministre de la Santé est en contact permanent avec son collègue de la République dominicaine», avait ajouté le chancelier haïtien la semaine dernière.



Réagir à cet article