Vivre au temps du coronavirus

Publié le 2020-03-23 | Le Nouvelliste

Après le saisissement de jeudi soir avec l’annonce présidentielle des premiers cas de coronavirus détectés sur le territoire national, la vie a repris son cours.

Chacun se demande quoi faire, que faire et comment le faire. 

Sans réponse précise, chacun s’adapte.

Les églises font des messes sans public ou ferment leurs portes pendant que la police arrête les pasteurs récalcitrants.

Les entreprises réduisent leurs heures d’ouverture, ferment leurs portes jusqu'à nouvel ordre ou assistent à l’arrestation de leurs responsables.

Les enterrements continuent de se faire avec un public trop nombreux et les transports publics sont comme d’habitude bondés, sans possibilité de distance sociale.

L’Etat, même fort de l’état d’urgence sanitaire déclaré, ne fait pas mieux qu’avant. Les fonctionnaires confondent vitesse et précipitation, abusent de leurs pouvoirs, agissent sans tenir compte des lois. 

Le coronavirus risque de devenir une grande licence pour tout faire.

Pressés d’arriver aux prochaines élections, des proches du pouvoir mélangent sans ménagement coronavirus et campagne électorale. L’Office national d’identification (ONI) organise des queues sans fin au Champ de Mars et ailleurs alors que les rassemblements sont interdits.

« Pour qu’on puisse identifier les victimes si un jour les morts doivent voter », ironise un loustic.

L’Etat, fidèle à sa réputation, ne propose pas de solutions pour les plus faibles. Comme d’habitude, l’Etat esquive la majorité de ses responsabilités. Comme d’habitude, l’Etat n’a pas dans ses plans d’aider le plus grand nombre.

Le coronavirus nous tombe dessus comme un papa toudenkou, c’est vrai.

Comme le pays n’était pas préparé avant, comme il est trop tard pour le mettre à niveau maintenant, des esprits secs proposent de ne pas s’inquiéter de plus tard.

Vivons, disent-ils ! Carpe diem ! Pratiquons l’immunité collectif. Les plus forts, à défaut des plus justes, survivront, répètent-ils même.

Que faire quand on n’a pas de solutions ? Quand on ne veut pas en chercher ? Quand on ne souhaite pas en trouver ?

On laisse faire la nature.

Ceux qui supportent le confinement total comme LA solution se posent mille questions. Est-ce possible ici ? Avec quelles réserves ? Quelles ressources ? Quelles structures pour prendre en charge les plus vulnérables ?

Une seule certitude demeure : on peut mourir de mille morts, mais seuls le confinement, la distance sociale et l’hygiène corporelle protègent pour l’instant du coronavirus.

Devant le risque, mieux vaut surréagir que de s'avouer vaincu d'avance, pensent ceux de ce camp. 

On ignore quel sera l’impact final du coronavirus. Aura-t-on un bilan catastrophique comme la grippe espagnole d’il y a un siècle ou en parlera-t-on bientôt comme du bug de l’an 2000 ? Un moment pénible mais pas catastrophique ?

En attendant, comme personne ne peut s’échapper du territoire national, il est peut-être temps de constater notre précarité commune, de nous mettre à faire autrement ce que nous faisons si mal depuis deux siècles : bâtir un vrai pays pour tous. 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".