Le coronavirus peut aggraver la crise alimentaire en Haïti

Coronavirus oblige, un peu partout à travers le monde, c’est le temps de confinement. Un handicap pour l’économie mondiale. En Haïti, où deux cas sont à peine confitrmés, les impacts commencent à se faire sentir. Mais le plus dur est à venir si des pays comme les États-Unis d’Amérique et la République dominicaine parviennent à exiger leur population à se confiner. Une crise alimentaire est alors à craindre.

Publié le 2020-03-19 | Le Nouvelliste

La dépendance d’Haïti à l’égard des pays comme les États-Unis d’Amérique et de la République dominicaine n’est plus à démontrer. Le pays importe plus de 60% des biens et services. Certains économistes comme Etzer Émile avancent des chiffres allant jusqu’à 70%. Cette situation est d’autant plus critique que des cinq milliards de dollars d’importation totale du pays, plus d’un milliard est alloué à l’achat des produits alimentaires. Une dépendance alimentaire qui fait peur, surtout si les pays d'où importe Haïti décident de confiner leur population.

Confinement signifie en grande partie la suspension de la production. Si les principaux partenaires commerciaux d’Haïti, surtout les États-Unis qui renferment une grande partie de la diaspora haïtienne dont l’envoi des transferts s’élèvent à environ 3,2 milliards de dollars pour l’année dernière, arrivent à contraindre leur population à se confiner, les conséquences seront encore plus fatales pour Haïti. Quand ces pays éternuent, c’est toute Haïti qui s’enrhume. Avec la crise qu’engendre cette infection, le danger pour les pays importateurs est d’autant plus grand. Avec le confinement, selon l’économiste Etzer Emile qui intervenait sur les ondes de la Radio-Télé Caraïbes mercredi, les stocks de produits dans les pays producteurs seront limités.

La chaîne d’approvisionnement sera grandement affectée. Le télétravail est l’un des rares branches d’activités qui se tireront d’affaire. Le confinement est de nature à mettre à l’arrêt de très nombreuses activités économiques. Une catastrophe alimentaire est à l’horizon. Déjà précaire avant décembre 2019, la situation devrait s’aggraver avec la propagation du Covid-19. L’on parle de 4,1 millions d’Haïtiens qui sont déjà en insécurité alimentaire. Ces gens, pour la grande majorité, ont un problème d’accès à la nourriture. Avec le confinement, l’on craindra également un problème de disponibilité et de qualité.

Toute mesure capable de circonscrire l’expansion de la maladie devrait entraîner du même coup une situation de rareté. Ce qui signifie l’aggravation de la sécurité alimentaire chez les plus pauvres. Toutefois, ceux qui ont les grands moyens n'en sortiront pas indemnes. Ils devront subir les effets de l’inflation. À tous les niveaux, la situation sera difficile.

Ainsi, de la crise sanitaire on peut aussi vite passer à une crise financière qui est susceptible de détruire des emplois et provoquer la faillite au sein des entreprises. Par ailleurs les mesures exceptionnelles pour lutter contre la propagation du virus vont aussi entraîner des conséquences économiques. Le monde est devenu égoïste. Sera-t-il également le cas des personnes donatrices ?  

Dans cette situation, le pays est plus que vulnérable. La menace est réelle. Ceux qui dépendent des transferts de la diaspora ne seront pas épargnés en raison du confinement. On doit s’attendre à une chute dans l’envoi des fonds de la diaspora. Cela s’explique doublement par la suspension de certaines activités, mais surtout du fait que la distance sociale est considérée comme étant le remède par excellence contre la propagation du virus. Le déplacement des populations sera limité. Ce ne sera pas différent pour la diaspora haïtienne.

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".