Santé publique/CoronaVirus

Air Caraïbes suspend ses vols sur Haïti jusqu’au 16 juin, Air France maintient les siens

Publié le 2020-03-11 | lenouvelliste.com

En raison de la propagation du coronavirus à travers le monde, le ministère de l’Intérieur a décidé lundi dernier que les avions avec des passagers en provenance de la Chine, de la Corée du Sud, d'Italie, de France et d'Allemagne ne pourraient pas débarquer directement en Haïti. A la suite de cette décision, Air Caraïbes suspend ses vols sur Haïti à partir de ce mercredi jusqu’au 16 juin. Air France, quant à elle, maintient ses vols…

Maritza Gattereau, représentante d’Air Caraïbes en Haïti, a fait savoir mercredi au Nouvelliste que sa compagnie a décidé de suspendre ses vols sur Haïti à partir du mercredi 11 mars jusqu’au 16 juin 2020. Cette décision, a-t-elle souligné au journal, a été prise à la suite des mesures restrictives du ministère haïtien de l’Intérieur sur les avions en provenance des pays considérés comme rouge par rapport au coronavirus. « Étant donné que les passagers en provenance de ces pays ne seront pas admis en Haïti, Air Caraïbes, qui a un vol direct entre Haïti et la France, se trouve dans une situation délicate », a-t-elle avancé.

Cette compagnie aérienne, la seule à avoir un vol direct entre la France et Haïti, ne veut pas se retrouver avec des passagers en provenance de  Paris qui ne peuvent pas débarquer à Port-au-Prince. « Air Caraïbes n’aimerait pas non plus être la compagnie à introduire le virus en Haïti », a fait savoir Maritza Gattereau, soulignant que Air Caraïbes attend des clarifications sur la note du ministère de l’Intérieur.

Le vol d’Air Caraïbes en provenance de Paris qui devait atterrir mardi à Port-au-Prince a été maintenu. « Ils ont effectué un contrôle un peu plus poussé, mais le vol n’a pas été annulé », a révélé Madame Gattereau, soulignant que Air Caraïbes avait trois vols sur Haïti qui est passé à deux, puis un vol du fait de la situation politique dans le pays.  

La Air France a confié mercredi au Nouvelliste qu'elle maintient  jusqu’à nouvel ordre ses vols sur Haïti. « Nos avions arrivent de Pointe-à-Pitre, de Cayenne, de Fort-de France. Ils ne viennent pas d’un territoire métropolitain classé rouge », a souligné un représentant de la ligne aérienne, précisant que Air France n’a pas de vol direct sur Haïti.

Rachele Madhère d’Américain Air Lines a confirmé au Nouvelliste avoir reçu la note du ministre haïtien de l’Intérieur. Rien n’a changé concernant les vols d’Américain Air Lines sur Haïti.

Contacté mardi par Le Nouvelliste, le directeur général de l’Office national de l’aviation civile (OFNAC) a fait savoir que son institution n’a pas de rôle véritable dans la décision du ministre de l’Intérieur.

« Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales a l’avantage de demander aux lignes aériennes fonctionnant sur le territoire national de prendre les dispositions nécessaires en vue d’interdire l’embarquement de tout passager provenant des zones rouges (zones à haut risque de contamination du COVID-19) n’ayant pas passé 14 jours en dehors d’une zone sans risque », a indiqué la note, ajoutant que « des instructions sont passées à la direction de l’Immigration et de l’Émigration en vue de veiller à la stricte application de cette mesure ».

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, mercredi, que l'épidémie du coronavirus peut être désormais considérée comme une pandémie. Le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, rappelle que «pandémie» n'est «pas un mot à utiliser à la légère ou sans précaution».

Le nombre de cas de personnes infectées par le coronavirus et des décès à travers le monde ne cessent d’augmenter.



Réagir à cet article