Après des promesses en pagailles, le gouvernement Jouthe déjà dans l’œil du cyclone

Publié le 2020-03-06 | Le Nouvelliste

« Aujourd’hui, l’ambassadeur Sison a eu une rencontre avec le nouveau Premier Ministre haïtien, Joseph Jouthe, pour discuter des tâches urgentes auxquelles le gouvernement haïtien devra s’atteler. Le nouveau cabinet doit agir rapidement pour répondre aux besoins du peuple haïtien. À cet effet, il doit s’attaquer aux problèmes de sécurité publique, combattre la corruption, relancer la croissance économique et organiser des élections législatives libres, équitables et crédibles aussitôt qu’il sera techniquement possible de le faire. »

Cette déclaration a été postée, vendredi 6 mars, sur tous les comptes de l’ambassade américaine en Haïti sur les réseaux sociaux. Cette déclaration fait suite à une précédente qui date de mercredi, après l’installation du premier ministre Jouthe.

D’un texte à l’autre, le ton a changé. Les verbes sont plus forts. Les priorités identifiées pour le gouvernement haïtien par son grand ami sont réaffirmées. Il y a même un ajout. Le gouvernement Jouthe devra aussi combattre la corruption.

En quatre jours, Jouthe et ses ministres sont passés de la fête d’entrée à l’obligation de donner rapidement des résultats.

Le 2 mars, le jour de l’annonce de la nomination du nouveau chef de gouvernement, les Etats-Unis n’ont fait aucun commentaire, sinon un message sibyllin posté sur Twitter par le compte de l’USAID en Haïti.

Le 4 mars, les diplomates américains présents se font discrets à la cérémonie d’installation du nouveau gouvernement au Palais national.

Le 4 mars, les USA apportent leur appui au gouvernement de Joseph Jouthe tout en traçant le contour des attentes américaines en ce qui concerne les priorités que devrait avoir la nouvelle équipe haïtienne.

Le 5 mars, après les discours, les promesses et les envolées des nouveaux dirigeants haïtiens, les Etats-Unis classent Haïti au niveau 4 , le plus élevé réservé aux pays à risque et demandent aux voyageurs de ne pas entreprendre de voyage dans le pays.

Le 6 mars, c’est un message plus clair qui est adressé cette fois face à face au premier ministre Jouthe par l’ambassadeur américain.

Le cadre des actions attendues de l’administration Moïse-Jouthe est délimité et les Etats-Unis disposent désormais d’une jauge pour mesurer son efficacité. Aucun des quatre points n’est facile à atteindre et pourtant Jouthe n’a pas l’obligation de décrocher la lune, mais simplement de faire ce que tous les Haïtiens attendent d’un gouvernement responsable.

Et c’est sans doute ce qu’il y a de plus difficile à réaliser.

Ce vendredi, pour aider le gouvernement à rester sur terre, l’économiste Kesner Pharel a prévenu que seul un état des lieux réaliste et des objectifs eux aussi réalistes devraient servir de plans de travail pour relancer l’économie. Après les promesses de tous les nouveaux ministres, on se demande Comment ils vont faire pour revenir à la réalité.

En parlant de réalité, les acteurs du secteur de la santé n’ont toujours pas reçu d’indications du ministère de la Santé publique et de la Population pour savoir quoi faire face au coronavirus.

Le président de l’Association des hôpitaux privés (AHPH), le Dr Franck Généus, dit « encore attendre les consignes des autorités sanitaires ».

Euvonie Georges Auguste, Grand Serviteur du KNVA, la Konfederasyon nasyonal vodouyizan ayisyen, a, de son côté, critiqué le peu d’efforts entrepris par les autorités sanitaires pour répondre à la menace du nouveau coronavirus (Covid-19). Le secteur vaudou, avance Mme Auguste, attend les consignes du ministère de la Santé publique et de la Population.

« Vous savez, quand les gens sont malades, ils recourent aux services des manbos, des prêtres vaudou. Si un cas venait à se présenter, nous ne saurions quoi faire, qui appeler, où l'analyser. On n’a pas ces informations », a lâché Euvonie Georges Auguste.

Si et les hôpitaux et les vaudouisans ne savent pas quoi faire avec le coronavirus, le gouvernement a beaucoup plus de pain sur la planche que ce que lui demande d’adresser l’ambassade américaine.

Après les promesses en pagaille des nouveaux ministres du gouvernement, le premier ministre Jouthe doit agir pour sortir de l’œil du cyclone.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".