Le DG a.i de la PNH Normil Rameau condamne les accrochages meurtriers entre policiers et militaires et promet que l’ordre public sera rétabli et maintenu

Publié le 2020-02-24 | Le Nouvelliste

Le directeur général a.i de la PNH, Normil Rameau a condamné les accrochages armés entre militaires et policiers au Champ de Mars survenus dimanche et a donné la garantie à la population que l’ordre public sera rétabli et maintenu sur le territoire. Il appelle les policiers et policières à regagner leur commissariat en attendant qu’une commission composée de tous les grades, d’agents à d’inspecteurs généraux, fasse des propositions pour résoudre la crise que traverse l’institution policière.

Le directeur général a.i. de la Police Nationale d’Haïti a fait ces déclarations lors d’un point de presse tenu le lundi 24 février 2020, vingt-quatre heures après les plus graves accrochages jamais survenus en Haïti entre policiers et militaires des Forces Armées d’Haïti. Un bilan partiel a fait état de morts et de blessés dans les deux camps et parmi les civils. 

« Je profite de cette opportunité pour condamner ce qui s’est passé hier après-midi au Champs mars où des policiers ont été blessés, un policier est décédé ainsi qu’un militaire », a-t-il indiqué, avant de présenter ses condoléances, celles de l’état major et de toute la police aux familles du policier et du militaire tués lors de ces accrochages, au Champ de Mars, dimanche.« C’est dans la fraternité et  l’harmonisation  que nous pourrons sécuriser correctement la population », a fait remarqué Normil Rameau.

Le directeur général a.i  de la PNH a donné la « garantie » à la population que « l’ordre public sera  rétabli et maintenu sur tout le territoire de la République». « Je demande aux policiers de faire preuve de professionnalisme, de resserrer les rangs, de retourner dans les commissariats pour continuer à  sécuriser la population comme ils savaient le faire», a indiqué le DG a.i.

« Je dis aux policiers et policières que leurs revendications sont justes et légitimes. C’est pour cela que dès mon arrivée à mon poste, j’avais adressé ces revendications aux autorités centrales », a affirmé Normil Rameau.  Les autorités centrales « ont commencé à prendre des mesures pour améliorer les conditions de vies et de travail des policiers», a-t-il insisté.

« Je suis issue de la base, des entrailles de la PNH, comme tous les policiers. Le problème de chaque policier est le problème du directeur général, de tout l’état major », a mis en avant le directeur général a.i, Normil Rameau.

 « Je dis aux policiers et policières d’éviter les infiltrations parce la PNH est une police apolitique qui n’a pas de préférence, pas d’appartenance. Sa préférence et son appartenance sont la population Haïti, les lois de la République et les règlements de la PNH », a par ailleurs indiqué le patron de la PNH qui annonce avoir crée une commission de dialogue composée de représentants de tous les grades, d’agents à inspecteur général « pour faire des recommandations au DG pour que l’on trouve de bonnes solutions dans le cadre de la situation de crise que traverse la PNH ».    

Le directeur général a.i , Normil Rameau a remercié le gouvernement pour la récente dotation d’équipements pour la PNH.« Je profite aussi pour remercier le gouvernement Haïtien qui vient de doter la PNH la semaine dernière d’un ensemble d’équipements qui va permettre de renforcer les capacités des unités d’intervention pour contrecarrer l’action des bandits, surtout le kidnapping, les crimes, le trafic de la drogue qui rongent la société »,a-t-il dit. « Ces équipements permettront à la police de donner une réponse proportionnelle aux actions des bandits », a estimé le directeur général a.i  Normil Rameau qui a demandé « aux policiers de continuer de respecter la devise de la PNH qui est Protéger et Servir  »

Ses derniers articles

Réagir à cet article