Le gouvernement maintient l’organisation du carnaval national à Port-au-Prince

Publié le 2020-02-18 | Le Nouvelliste

Le carnaval national aura bien lieu à Port-au-Prince les 23, 24 et 25 février 2020. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre, également ministre de la Culture, Jean-Michel Lapin, en conférence de presse ce mardi. Cette nouvelle met fin aux interrogations sur le déroulement ou non de l’événement après que des policiers ont mis le feu aux stands construits  pour les festivités en marge d’une manifestation lundi. « L’État a enregistré des pertes en ce qui concerne la construction des stands. Cela ne veut pas dire pour autant que l’organisation du carnaval est suspendue. Nous allons prendre des dispositions. Comme je l’avais déjà dit, le carnaval est une tradition. Il fait partie de notre agenda comme toutes les autres fêtes nationales. Cette tradition est plus grande que nous tous. L’État a la responsabilité de respecter la charte fondamentale des droits de l’homme qui lui donne la responsabilité de garantir à tout le monde le loisir et la réjouissance populaire », a déclaré Lapin. 

Le numéro un de la Primature a avancé qu’on ne peut pas changer la date ni le parcours. « Si on devait organiser le carnaval à une autre date, cela impliquerait que l’on demande une autorisation à la population pour modifier la date préalablement retenue. C’est un rendez-vous comme le 18 mai, le vendredi saint ou le 25 décembre », estime-t-il. Pour le parcours, Lapin a simplement fait savoir que la tradition sera respectée sur toute la ligne. 

En ce qui concerne l’enveloppe allouée aux festivités, elle avoisine les 100 millions de gourdes. « Exceptionnellement cette année, nous travaillons sur la réalité et non sur les prévisions. Pour le carnaval de cette année, nous travaillons sur 3 axes déterminants: artistique, sonorisation et chars allégoriques. Pour ces 3 axes, le budget avoisine 80 à 100 millions de gourdes. L’axe artistique regroupe les bandes déguisées et les défilés. L’axe chars allégoriques regroupe la gestion des reines et rois. Hier nous avons travaillé sur le volet logistique, qui implique les dépenses de services en ce qui concerne la sécurité, les urgences et secours et la protection civile. Pour le budget, nous travaillons de concert avec le secteur privé. Certaines entreprises ont déjà manifesté leur intérêt, d’autres ne l’ont pas encore fait. Il y aura un rapport financier qui sera publié après le carnaval », a fait savoir le Premier ministre. 

Jean-Michel Lapin a assuré que des dispositions ont été prises pour sécuriser la construction des stands. « C’est ce que nous venons de discuter lors de la réunion du CSPN. Nous avons rencontré à la fois les responsables du CIMO, de l’UDMO et du commissariat de Port-au-Prince, responsables de la sécurité de l’aire du Champ de Mars », a-t-il indiqué, soulignant que la mairie est chargée de nettoyer le site avant le démarrage des nouvelles constructions.

Ses derniers articles

Réagir à cet article