15 enfants décèdent lors d’un incendie dans un orphelinat à Fermathe 

Publié le 2020-02-14 | Le Nouvelliste

Le bilan est lourd. 15 enfants sont morts des suites d’un incendie qui s’est déclaré jeudi 13 février, autour de 9 heures du soir, à « l’orphelinat de l’Eglise de la compréhension de la Bible », à Fermathe, lieu de villégiature dans le passé devenu quartier résidentiel dans les hauteurs de Port-au-Prince. 

13 des petits infortunés du sort sont morts à l’hôpital des suites de détresse respiratoire liée à l’inhalation de la fumée qui s’est répandue à l’étage, a confié Robenty Jean François, responsable de la protection civile de Kenscoff, interrogé par le journal, vendredi 14 février 2020.

 Les deux autres enfants, dont un en situation de handicap et l’autre souffrant de déficience mentale, sont morts calcinés, a-t-il expliqué au moment où des éléments de la Protection civile parcouraient un périmètre délimité au mur noirci par la fumée où se trouve un cadavre calciné.  

 Le sinistre qui s’est déclaré dans cet orphelinat insalubre, dépourvu d’autorisation de fonctionnement de l’IBESR depuis 2013, a été provoqué par une bougie laissée allumée en ces temps de rationnement sévère du courant électrique.

 Sans prendre de gants, la  juge de paix Raymonde Jean Antoine a dénoncé les conditions dans lesquelles vivaient les enfants, plus d’une soixantaine. « Ils vivaient comme des animaux. Il n’y avait pas d'extincteur dans le bâtiment », a pesté la magistrate, qui balance son incompréhension. « Je ne comprends pas comment l’IBESR ait pu tolérer cette situation », a-t-elle fustigé, résolue à interroger les concernés, dont le responsable de cet orphelinat, un étranger dénommé Andrew. « Après le interrogations, le dossier sera transféré au parquet pour les suites légales », a poursuivi la magistrate.   

Des orphelinats pullulent sans régulation

L’Institut du bien-être social et de recherches, à travers sa directrice générale, Arielle Jeanty Villedrouin, a confirmé que cet orphelinat n’avait plus d’autorisation de fonctionnement depuis plusieurs années. Elle a informé que  « l’orphelinat de l’Eglise de la compréhension de la bible » n’est pas le seul à fonctionner en dehors des normes.

 « Sur les 700 qui fonctionnent dans le pays, seulement 35 ont une autorisation de fonctionnement de l’IBESR. Nous n’avons pas procédé à la fermeture des centres fautifs à cause des semaines de peyi lòk. Parce que pour fermer un centre il faut faire des recherches familiales afin de réunifier les enfants avec leurs parents. Nous allons mettre des bouchées doubles afin de régulariser cette situation », a-t-elle fait savoir.

 Le journal a appris d’une source que l’IBESR avait tenté de fermer cet orphelinat dans le passé. « Les responsables avaient engagé des avocats contre l’Etat haïtien. Parallèlement, ils ont ouvert un autre centre sous un autre nom afin de tromper la vigilance de l’IBESR », a poursuivi cette source. Le journal a appris que l’IBESR a placé dans un centre de transit sur la route de Frères 27 survivants du sinistre. Les enfants étaient entassés dans des petites chambres avec un escalier exigu et seulement une porte de sortie ouverte, a constaté l’AFP.  

Bouquet de sympathies…

Le drame a provoqué une onde de choc et une avalanche de critiques contre l’État haïtien pour son incurie. En milieu de journée, le président Jovenel Moïse a partagé son émotion. « Je suis profondément ému par la mort d’une dizaine d’enfants, suite à l’incendie qui s'est déclaré hier soir dans les locaux de l’orphelinat Compréhension de la Bible, situé à Fermathe. J’enjoins les autorités compétentes à adopter des mesures urgentes pour établir les causes de ce drame », a tweeté le président Jovenel Moïse alors que le dénuement des villes est connu en matière de lutte contre les incendies et de prise en charge hospitalier en cas d’afflux massif ou non de victime de catastrophe ou de sinistre majeur.

L’Unicef, dans un communiqué, a condamné « avec fermeté la mort de 15 enfants dans l’incendie d’un orphelinat et appelle à la fin de l’institutionnalisation en Haïti Port-au-Prince, Haïti, le 14 février 2020. « L’Unicef est profondément attristée par la mort tragique de 15 enfants dans l’orphelinat Compréhension de la Bible à Port-au-Prince en Haïti, à la suite d'un incendie survenu le 13 février 2020 au soir. Parmi les enfants décédés, il y aurait des enfants en bas âge, dont des bébés. L’Unicef exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et au peuple haïtien tout entier ».

« L’Unicef condamne avec fermeté l’ouverture de maisons d’enfants, non accréditées, qui ne respectent pas les normes établies par les autorités nationales. Selon l’article 2 du décret du 22 décembre 1971, toute maison d’enfants, publique ou privée, laïque ou religieuse, pour fonctionner, doit avoir au préalable une autorisation du service des œuvres sociales de l’Institut du bien-être social et de recherches (IBESR). En octobre 2018, un moratoire a été adopté, interdisant toute nouvelle ouverture d’orphelinat en Haïti », selon ce communiqué de l’Unicef.

« Selon l’IBESR, l’orphelinat n’avait pas été accrédité. En 2019, l’IBESR a effectué une évaluation complète de 754 maisons d’enfants regroupant 25 800 enfants et seules 35 d’entre elles répondent aux normes de soins établies. Les maisons d’enfants qui opèrent sans autorisation doivent élaborer un plan de fermeture graduelle, afin que les enfants puissent avoir accès à une prise en charge adéquate », lit-on dans ce communiqué de l’Unicef, soulignant que « l’Unicef s’active à soutenir l’IBESR et continuera d’œuvrer aux côtés des autorités haïtiennes afin de donner tout appui nécessaire aux enfants en situation d’urgence ».

 « L’ambassade des États-Unis est choquée et attristée d’apprendre les pertes en vie tragiques occasionnées par un incendie dévastateur à l’orphelinat de l’Église de la compréhension de la Bible à Kenscoff. Nous présentons nos condoléances les plus sincères à tous ceux à qui ces enfants étaient chers, ces enfants qui nous ont laissés beaucoup trop tôt”, a tweeté l’ambassade des Etats-Unis.

« L’ambassade d’Espagne exprime sa consternation pour le tragique incendie qui a coûté la vie à au moins 15 enfants à Kenscoff. Toute notre solidarité avec les familles et le peuple haïtien », a indiqué l’ambassade dans un tweet.

« Très émue par la mort d’une dizaine d’enfants victimes de l’incendie à Fermathe, l’ambassade de la République de Chine (Taïwan) présente ses condoléances aux proches des victimes », a tweeté l’ambassade de Taïwan.

«L'ambassade de France a appris avec un profond chagrin la mort d'au moins quinze enfants victimes de l'incendie qui a ravagé leur orphelinat. Elle présente ses condoléances aux proches des victimes et s'unit au deuil qui frappe le peuple haïtien», a tweeté l’ambassade de France.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".