3e réunion ministérielle sur le terrorisme

À Bogota, Haïti réitère sa volonté de lutter contre le terrorisme

Publié le 2020-01-20 | lenouvelliste.com

Lors la troisième Réunion ministérielle régionale les 19 et 20 janvier 2020 à Bogota en Colombie, sur la lutte contre le terrorisme, le ministre haïtien des Affaires étrangères a rassuré les pays de la région des efforts d’Haïti en vue de contenir ce phénomène. Selon Bocchit Edmond,  Haïti a déjà ajusté sa législation en ce sens. Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a pour sa part exhorté les pays de la région à bloquer le financement du terrorisme.

Le ministre haïtien des Affaires étrangères a souligné dans son intervention que « le gouvernement haïtien a toujours condamné  sans ambages et sous toutes ses formes le terrorisme quelle que soit la forme, quelle que soit la motivation et d’où qu’il vienne ». «  C’est ainsi que nous avons toujours participé aux efforts régionaux et internationaux de lutte visant l’éradication  de ce mal qui menace la paix et la sécurité de la région », a affirmé Bocchit Edmond.

« Depuis les regrettables évènements de 2001, mon pays avait pris la décision de renforcer son arsenal juridique et répressif contre le terrorisme. Haïti a décidé par conséquent d’adhérer aux mécanismes juridiques édictés par le Conseil de sécurité des Nations unies et a procédé à un ajustement de sa législation interne. Avec les maigres moyens dont dispose la Police nationale d’Haïti, nous avons pu protéger nos frontières en les mettant à l’abri des activités criminelles du terrorisme international », a fait savoir Bocchit Edmond.

Selon le ministre, Haïti a pris une série de mesures internes visant à réduire et à couper les moyens financiers, matériels et opérationnels du terrorisme, « arrivant ainsi à déjouer leur projet de causer des dommages à la société ».

« Pour contrecarrer les activités des groupes terroristes, le gouvernement haïtien a entrepris la création de deux entités nationales destinées à attaquer le terrorisme dans l’un des points névralgiques de ses opérations, à savoir le financement », a-t-il avancé, citant la création de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF) et l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC). Ces institutions, a-t-il précisé, ont pour mission de combattre au plan interne la corruption dans toutes ses formes dans l’administration publique, l’enrichissement illicite et le blanchiment des avoirs provenant du trafic illégal des stupéfiants.

Le ministre Edmond a souligné qu’au cours du mois de décembre dernier, « un membre du puissant et redoutable groupe terroriste «Hells Engels» a été repéré, identifié et capturé dès son arrivée à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince » par la Police nationale.

Bocchit Edmond a néanmoins reconnu que les efforts du gouvernement haïtien sont limités sans la présence d’une coopération effective et réelle des autres pays de la région.

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, qui participait à la conférence régionale sur la lutte contre le terrorisme, a exhorté les pays de la région à bloquer le financement du terrorisme et à poursuivre en justice les suspects. Le diplomate américain en a profité pour accuser le Venezuela d’avoir donné refuge à des membres du groupe Hezbollah inscrit par Washington sur la liste des organisations terroristes.



Réagir à cet article