12 janvier 2010, une ville dans la tourmente à travers la peinture de Robert Paret

Publié le 2020-01-14 | Le Nouvelliste

«Dix ans déjà. J'ai tenté de traduire sur du siam les images insoutenables d'une ville prise dans la tourmente d'une nature révoltée et exténuée par l'outrance qu'elle subit. Les cris de détresse et de souffrance des martyrs de ce drame remplissent encore mon quotidien de clichés d'horreur, et me rapellent la fragilté d'une vie faite d'imprévus et de paradoxes», dit Robert Paret, cet architecte de profession qui s’ouvre à la peinture pour exprimer ses émotions à travers l’art, à l’occasion du 10e anniversaire de ce violent séisme qui a emporté plus de 200 000 personnes dans la tombe en Haïti.

Revenons à une peinture de Robert Paret qui nous a marqué en 2018, lors d’une expositon au centre culturel Carré Zémès. Ce vernissage avait pour thème « Culture Taïno / Culture africaine : matrice de l’art haïtien».

Le tableau qui accroche notre attention est titré «12 janvier 2010 ». Dimensions : 86" x 86". Année : 2011. Ces images sur du siam nous plongent au coeur d’un grand drame qui restera à jamais gravé dans notre mémoire.

Les aiguilles d’une horloge sont figées dans la représentation du « 12 janvier 2010 » de l’artiste-peintre. Au premier plan du tableau, des mains levées vers le ciel implorant le secours du Très-Haut traduit toute la détresse d’un peuple. Dans tous ses malheurs, le petit peuple tourne son regard vers le ciel. S’il laisse apparaître ses frustrations à travers ses violentes revendications, ce n’est que pour défouler son trop plein de colère écumant des larves de feu. En écho à ses mains implorantes, une tête emblématique surgit dans ce décor de douleur et de souffrance, cette tête fait un clin d’oeil au «Cri», une peinture expressionniste datée de 1983 de l’artiste norvégien Edvard Munch.  Le cri qui exprime fortement les émotions ressenties le 12 janvier projette toute la subjectivité de Paret du séisme sur la surface plane réalisée en aplat. 

Toute la force de «Goudougoudou la folle»

Paret avait fait dialoguer cette oeuvre avec «Goudougoudou la folle» dans le vernissage au Carré Zémès en 2018. Toute la force de “Goudougoudou la folle’’ tient dans l’expression du visage de cette personne prise dans l’épicentre d’un drame tellurique. Il faudrait voir cette toile pour pénétrer par la pensée les ondes telluriques qui emplissent le visage de cette femme. Dans cette oeuvre, Paret recourt à la technique du camaïeu, c’est-à-dire des tons différents de la couleur crème pour exprimer son sujet. Le dessin principal dans Goudougoudou la folle contraste légèrement avec différentes teintes de jaune allant du clair au plus foncé.

Dans «12 janvier 2010», la représentation de cet événement empoigne le coeur par ses symboles: les failles, les ondes qui déchirent l’espace à travers les lignes qui découpent différentes parties de ces images : les maisons cassées, fêlées, tombées sous leur propre poids, des croix plantées dans le sol, des formes ailées proches des colombes, des papillons noirs, autant d’images allégoriques qui renvoient aux âmes en route vers l’au-delà.

Ce travail esthétique de l’artiste mérite d’être revisité à l’occasion du 10e anniversaire du séisme. Tout le mois de janvier est un mois de réflexion autour de ce drame qui a mis Haïti à terre.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".