Reconstruction post-séisme

À Martissant et à Baillergeau, le Programme AIQIP dresse son bilan

Publié le 2020-01-13 | Le Nouvelliste

Aujourd’hui les habitants du sous-quartier Dantès-Déluy, à Martissant près de l’Habitation Leclerc, disposent d'une place publique, d’éclairage nocturne, d’un minimum d’assainissement des eaux pluviales.  La construction de la rue Dantès et des rues attenantes font respirer un autre air au sein de ce quartier précaire de la capitale. Après les dégâts causés par le séisme du 12 janvier 2010, le Programme d’aménagement intégré des quartiers informels de Port-au-Prince (AIQIP), sous la maîtrise d’ouvrage de l'Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP), financé par l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 30 millions d’euros, a été mis sur pied pour corriger certaines  affres laissées par le séisme.

À l’occasion de la commémoration des dix ans du séisme, deux journalistes du quotidien Le Nouvelliste, accompagnés de trois cadres de l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP), ont visité certaines des réalisations dans le cadre du Programme d’aménagement intégré des quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP), lesquelles réalisations s’inscrivent dans la perspective d’initier le développement durable dans lesdits sous-quartiers.

Fabiola Carénard, plus chanceuse qu’un grand nombre d’habitants des quartiers voisins, estime vivre nettement mieux aujourd’hui qu’après les dures périodes qui ont immédiatement suivi les dégâts du tremblement de terre de janvier 2010. Elle, qui vivait dans un abri provisoire jusqu’en 2017, année où l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP) et ses partenaires, dans le cadre du Programme d’aménagement intégré des quartiers informels de Port-au-Prince (AIQIP), lui ont remis les clés de son logement construit selon les normes parasismiques. Sa demeure actuellement à Crepsac, dans les environs de la rue Dantès, à Martissant 23, lui offre des commodités inexistantes avant le désastre. Deux chambres, un salon, une salle à manger et une cuisine avec une galerie sécurisée de fer forgé rendent la vie de Fabiola bien plus aisée.

La jeune femme témoigne sa reconnaissance en partageant avec les autres ce qu’elle a appris durant le programme sur le respect des normes de construction. La réduction de la vulnérabilité de sa zone est évidente. Selon elle, les gens sont devenus plus vigilants et se sont impliqués beaucoup plus dans les affaires de la communauté. Les allées défoncées, les rues pleines de boue, les eaux puantes ne sont que de tristes souvenirs dans la zone. Cela rend un peu jaloux d’autres quartiers qui n’ont pas été qualifiés ou sélectionnés dans le cadre de ce programme. Initialement, il était prévu de reconstruire ou de renforcer, dans le sous-quartier Dantès-Déluy de Martissant, 255 maisons suivant les normes parasismiques et paracycloniques. À l'issue des  évaluations techniques et études menées par l’État haïtien et compte tenu du dépassement budgétaire causé par la qualité et l’envergure des travaux, seuls 160 logements ont pu être reconstruits ou renforcés au bénéfice des ménages.

L’état de santé de Lucia Armand, cette femme octogénaire de Martissant 23, la pousse à mieux comprendre l’importance de son logement. C’est un havre de paix comparé à l’état de son logis durant les premiers jours qui ont suivi le séisme. Chef d’équipe dans le cadre des activités d’aménagement de la rue Dantès et des allées piétonnes, Nichodem Cadet se souvient de nombreux mois passés à percevoir un salaire et surtout de l’appropriation par la communauté des travaux dans la réalisation desquels il s’est impliqué.

« Suite à l’approbation du schéma d’aménagement de Martissant par le Comité technique présidé par le Comité interministériel d’aménagement du territoire (CIAT), ces activités ont été rendues possibles avec le concours des entités étatiques responsables de l’aménagement telles le ministère des Travaux publics et la mairie de Port-au-Prince ainsi que la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL)», a indiqué Wesner Pierre, chargé de mission en développement communautaire.

« À Baillergeau, la réhabilitation de l'avenue N (tronçon compris entre la ravine Ti Sous et la rue Sicot), l’aménagement d’allées piétonnes, la reconstruction de logements sont des activités entre autres réalisées. De plus, les ménages ont appris à mieux construire. C’est un grand acquis pour la communauté. La solidarité et l’entraide sont des valeurs privilégiées dans le cadre de ce programme », a affirmé Widelson Pierre-Louis, un leader communautaire à Baillergeau, soulignant qu’il serait difficile pour les familles vulnérables de reconstruire leurs maisons selon les normes.

John Joseph, un autre habitant de la localité de Campêche, a remercié les initiateurs de ce programme. Il souhaite que tous les travaux soient bouclés. Ce leader communautaire a dressé un bref bilan des activités dans son quartier consistant en des travaux de réhabilitation de l'avenue N et de la construction d'un réseau de distribution d’eau potable le long de cette artère.

Rénovation urbaine, appui aux acteurs de la reconstruction de Port-au-Prince et appui au Comité interministériel d’aménagement du territoire (CIAT) sont les composantes du programme AIQIP, visant l’amélioration du cadre de vie des riverains à Martissant et Baillergeau. Il y aura bientôt le lancement par le Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET) des travaux de canalisation de la ravine Georges et la construction de logements collectifs à Baillergeau. Des actions au niveau de Martissant consistant en le réaménagement de la rue Vaval et la route des Dalles (tronçon compris entre la 1re avenue Bolosse et Martissant 23) ainsi que la réhabilitation par la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA) du réseau d'eau potable le long de ces voies sont également prévues.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".