Crise politique

David Hale a rencontré Jovenel Moïse et l’opposition, les lignes n'ont toujours pas bougé...

En deux semaines, trois importants officiels américains ont visité Haïti pour aider à trouver une solution à la crise qui sévit dans le pays depuis plus d’un an. À David Hale, le numéro 3 du Département d’Etat qui a visité le pays vendredi, le président de la République a dit vouloir dialoguer avec tous les secteurs alors que l’opposition a fait savoir à l’officiel américain que la solution à la crise passe par la démission de Jovenel Moïse…

Publié le 2019-12-06 | Le Nouvelliste

Kelly Craft, ambassadeur des États-Unis à l’ONU ; Cynthia Kierscht, sous-secrétaire d’État adjointe ; et David Hale, le numéro 3 du Département d’État, sont les trois officiels américains qui ont visité Haïti ces deux dernières semaines dans le but de trouver une solution à la crise politique qui secoue le pays depuis plus d’un an. Après avoir rencontré le chef de l’État ce vendredi 6 décembre, David Hale s’est entretenu avec les leaders politiques Pacha Vorbe (Fanmi Lavalas), Youri Latortue (Alternative consensuelle), Liné Balthazard (PHTK), Rosemond Pradel (Fusion-Mache Kontre), Bernard Craan (Passerelle), Éric Jean-Baptiste (RDNP) et le sénateur Joseph Lambert.

« La position de Fanmi Lavalas n’a pa changé. Nous continuons d’exiger la démission de Jovenel Moïse », a rapporté au Nouvelliste Pacha Vorbe à l’issue de la rencontre avec David Hale. « Nous ne sommes pas pour une solution cosmétique. Il nous faut une solution définitive qui puisse créer un climat de stabilité pour aller aux élections libres, honnêtes, crédibles et participatives dans deux ou trois ans. Nous avons clairement fait comprendre à M. Hale que Jovenel Moïse doit démissionner », a indiqué Pacha Vorbe.

Le membre du directoire de Fanmi Lavalas a fait savoir que son parti a écarté toute possibilité de dialoguer avec le chef de l’État, encore moins de faire partie d’un éventuel gouvernement comme solution à la crise. Au cours de la rencontre, a précisé M. Vorbe, l’officiel américain a exprimé ses inquiétudes face à la situation de crise qui perdure dans le pays.

Rosemond Pradel, qui représentait le regroupement politique «Mache kontre» à la rencontre avec David Hale, a rapporté au Nouvelliste : « Nous sommes restés attachés à l’Accord de Marriott. Il n’y a pas de dialogue possible avec le président de la République. Il n’a aucune crédibilité. Il ne peut pas faire partie de la solution. Il doit démissionner… » M. Pradel a précisé que cette nouvelle rencontre avec David Hale n’était pas différente des autres rencontres avec les officiels américains.

Le secrétaire général de la Fusion estime que l’international peut toujours jouer le rôle de pont entre l’opposition et Jovenel Moïse dans le cadre la formation d’un gouvernement de transition et la démission du chef de l’État.

Liné Balthazard, le président du PHTK, le parti du président de la République, a soutenu l’autre position lors de cette rencontre avec le numéro 3 du Département d’État. « Un président élu doit terminer son mandat. On doit aller vers un accord politique qui inclut le président, a-t-il rappelé. Cette nouvelle rencontre avec un membre du gouvernement n’est pas un échec. On est maintenant plus proche d’un dialogue. »

Avant la rencontre avec les responsables de partis politiques et Bernard Craan de la Passerelle, David Hale s’était entretenu avec le président de la République. « Les initiatives pour trouver une solution concertée à la crise se multiplient. Aujourd’hui, je me suis entretenu avec le sous-secrétaire d’État aux Affaires politiques, David Hale, à qui je réaffirme ma volonté de dialoguer avec tous les secteurs pour que la paix revienne en Haïti », a écrit Jovenel Moïse sur son compte Twitter.

L’ambassade américaine a rapporté sur son compte Twitter : « Au cours de sa rencontre avec @moisejovenel, le sous-secrétaire d’État Hale a souligné la nécessité de donner aux Haïtiens un gouvernement fonctionnel et un avenir plus prospère. Les leaders doivent travailler ensemble pour protéger les droits humains et combattre la corruption. »

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".